Hockey sur glace : première Coupe Stanley pour Saint-Louis

  • A
  • A
Le gardien de but Jordan Binnington célèbre la première victoire de Saint-Louis en Coupe Stanley.
Le gardien de but Jordan Binnington célèbre la première victoire de Saint-Louis en Coupe Stanley. © Rich Gagnon / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
Les hockeyeurs sur glace de Saint-Louis, dans le Missouri, ont remporté la première Coupe Stanley de leur histoire, mercredi, en battant Boston quatre victoires à trois.

Saint-Louis a remporté mercredi pour la première fois de son histoire la Coupe Stanley en s'imposant 4 à 1 à Boston dans le septième et dernier match de la finale de la Ligue nord-américaine de hockey sur glace (NHL). Les Blues ont lavé l'affront: quarante-neuf ans après leur dernière finale, perdue 4-0 contre... Boston, ils ont enfin décroché le titre suprême. Ils ont battu les Bruins quatre victoires à trois et peuvent remercier leur gardien de but Jordan Binnington, auteur de 32 arrêts, dont douze dans la seule première période.

Le portier canadien qui disputait à 25 ans sa première saison en NHL, a tenu son équipe à bout de bras en début de match. Saint-Louis est alors nettement dominé par Boston, mais Binnington s'interpose à chaque fois. Contre le cours du jeu, c'est Saint-Louis qui a trouvé l'ouverture à quatre minutes du terme de la première période. Alex Pietrangelo a déclenché un tir lointain, dévié légèrement par Ryan O'Reilly, placé juste devant le gardien des Bruins, Tuukka Rask. Les Blues ont doublé la mise à quelques secondes de la fin du premier tiers-temps par Pietrangelo qui a profité d'un mauvais renvoi et d'un changement hasardeux de lignes pour tromper Rask.

"Saison incroyable"

Boston, en quête de son septième titre, son premier depuis 2011, a repris sa domination, mais n'a jamais trouvé l'ouverture. Ils ont encore buté en 3ème période sur Binnington, auteur d'un spectaculaire arrêt, juste devant Patrice Bergeron. Quelques secondes plus tard, Brayden Schenn ajoutait un 3ème but en prenant de vitesse la défense de Boston, mal replacée. Zach Sanford a définitivement écoeuré les Bruins et leur bouillant public d'une reprise instantanée, avant que Matt Grzelcyk ne sauve l'honneur pour Boston à moins de trois minutes de la fin.

"C'est dur d'expliquer ce qu'on ressent. Quelle saison incroyable, quand je pense où on était en décembre et on est maintenant, c'est incroyable", a avoué Pietrangelo. "Malgré tout, on a toujours cru en nous et on est resté soudés", a insisté la capitaine des Blues. 

La franchise du Missouri, qui évolue en NHL depuis 1967, a en effet connu une saison 2018-19 mouvementée avec le limogeage de son entraîneur fin novembre et pointait à la dernière place de la conférence Ouest en janvier. Les Blues ont terminé la saison régulière à la 5ème place et ont eu raison tour à tour en play-offs de Las Vegas, finaliste malheureux l'an dernier (4-3), de Dallas (4-2) et de San Jose (4-3). Ils ont décroché le titre 2019 grâce à leur efficacité à l'extérieur: ils ont en effet remporté 10 de leurs 13 matches de play-offs en déplacement, dont le plus important de leur histoire mercredi.