Football : qui pour entraîner l'Olympique lyonnais la saison prochaine ?

, modifié à
  • A
  • A
Bruno Genesio semble être sur un siège éjectable à l'OL…
Bruno Genesio semble être sur un siège éjectable à l'OL… © JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :
Après deux défaites consécutives à domicile, la position de Bruno Genesio à l'OL s'est fragilisée, et son avenir sur le banc reste incertain. Lyon se déplace à Nantes vendredi soir.

À Nantes, ce vendredi, l'Olympique lyonnais va tenter de se donner un nouveau souffle. Après avoir été éliminés par Rennes (3-2), en demi-finales de Coupe de France, les Lyonnais se sont inclinés face à Dijon (3-1), en Ligue 1, et doivent désormais faire face à la gronde d'une partie de leur public. Dans une course au podium où la deuxième place offre plus de garanties que la troisième, l'OL n'a plus de joker. Mais au-delà de la vérité que livreront les sept derniers matches de la saison, c'est la situation de l'entraîneur qui intrigue. En fin de contrat en juin après trois ans et demi en tant que numéro un, Bruno Genesio ne sait pas de quoi son avenir sera fait. D'autres noms de techniciens sont déjà évoqués pour lui succéder.

"Pas de contact avec Laurent Blanc"

Parmi eux, celui de Laurent Blanc revient souvent. Selon L'Équipe, l'ancien entraîneur du Paris Saint-Germain a été approché par l'OL dans l'optique de la saison prochaine. Malgré un démenti officiel du club rhodanien, expliquant qu'"aucun entraîneur" n'avait été contacté, L'Équipe a confirmé ses informations. Le profil de l'ancien sélectionneur des Bleus semble en effet correspondre aux critères souhaités par l'OL. Libre, français et expert de la Ligue 1, il pourrait lui aussi trouver un projet intéressant en rejoignant Lyon. Jean-Michel Aulas avait d'ailleurs qualifié de "bon profil" le nom de Laurent Blanc dans L'Équipe du 4 avril dernier. Hostiles à Bruno Genesio, l'actuel entraîneur de l'OL, les supporters lyonnais accueilleraient volontiers le "Président" au sein de leur club. Selon Le Parisien, qui a recueilli les témoignages de plusieurs d'entre eux, les fans de l'OL souhaitent l'ouverture d'un nouveau cycle, sous la houlette d'un entraîneur qui prône le beau jeu. Alors qu'il aimerait retrouver un banc la saison prochaine, Laurent Blanc ne fermerait pas la porte, lui, à une opportunité à l'étranger, alors qu'il n'a plus entraîné depuis son départ du PSG, en 2016.

Le fantasme Mourinho

Même s'il a fait les yeux doux à la Ligue 1, difficile d'imaginer José Mourinho du côté de Lyon la saison prochaine. Jean-Michel Aulas l'a lui-même reconnu dans une interview accordée à L'Équipe, la semaine dernière, déclarant que Mourinho n'était "pas compatible avec l'économie" du club lyonnais. Mais selon le magazine Entreprendre, l'entraîneur portugais aurait été aperçu du côté de l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry, mardi matin. Une information qui a fait sourire Bruno Genesio. "Parfois, [les journalistes] ne font pas bien leur travail, parce que je n'imagine pas Mourinho, s'il avait rendez-vous avec le président, débarquer au milieu de tout le monde", a-t-il estimé. "Il débarquerait sûrement ailleurs et dans un coin plus tranquille", conclut Genesio, un brin moqueur, en conférence de presse. De quoi alimenter un peu plus les rumeurs, malgré les récents appels du pied du "Special One" vers la Bundesliga, le championnat allemand. Rappelons tout de même que Jean-Michel Aulas n'a jamais travaillé avec un entraîneur étranger depuis son arrivée à l'Olympique lyonnais, en 1987.

D'autres noms ont circulé

Les noms de Patrick Vieira, Christophe Galtier, et Hervé Renard avaient également été évoqués. Le premier, actuel entraîneur de Nice, va rester sur la Côte d'Azur, selon L'Équipe. Christophe Galtier, deuxième de Ligue 1 avec Lille et qui a fréquenté l'OL en tant qu'adjoint d'Alain Perrin il y a quelques années, vient de prolonger son contrat avec le LOSC. "Je suis dans un bon et beau club, les choses sont très claires, il n'y a pas de feuilleton, a-t-il indiqué en conférence de presse. De son côté, Hervé Renard, le sélectionneur du Maroc, a lui aussi nié tout contact avec l'OL, déclarant n'avoir "jamais rencontré Gérard Houiller", le conseiller extérieur de l'OL. Enfin, la presse argentine annonce un intérêt du club lyonnais pour Marcelo Gallardo, l'actuel entraîneur de River Plate. Sous contrat jusqu'en décembre 2021, l'ancien milieu de Monaco et du PSG a été interrogé en conférence de presse, mais ne "souhaite pas répondre aux rumeurs". Quant à Rémi Garde, sur le banc lyonnais entre 2012 et 2015, il a rapidement démenti les rumeurs, expliquant n'avoir "eu aucun contact récent avec Lyon".

Une grosse fin de saison, l'ultime espoir pour Genesio

Jean-Michel Aulas n'a pas complètement fermé la porte à une reconduction de Bruno Genesio. Alors que sa prolongation aurait quasiment été actée si l'OL s'était qualifié en finale de Coupe de France, celle-ci n'est pas encore totalement écartée. "On verra en fin de saison", martèle le président lyonnais. Et si Jean-Michel Aulas n'est pas catégorique sur la situation de son entraîneur, c'est parce qu'il se voyait bien travailler deux ans supplémentaires avec lui. Mais les résultats récents l'obligent à réfléchir à une autre hypothèse, avant de prendre une décision finale au mois de mai. D'ici là, il reste donc sept rencontres à Genesio pour tenter de sauver sa place. Cela passe irrémédiablement par un podium, a minima, même si l'objectif initial du club lyonnais reste la deuxième place.