Football : les supporters et les dirigeants d'Ajaccio crient au complot anti-Corse

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
La Ligue de football professionnel a imposé à l'AC Ajaccio de jouer son match aller de barrage, mercredi soir, contre Toulouse sur terrain neutre, à Montpellier, après les violents incidents lors du match entre le club et Le Havre. Une décision très critiquée sur l'île de Beauté.
REPORTAGE

Après les incidents qui ont émaillé la rencontre de foot dimanche dernier entre Le Havre et Ajaccio, la Ligue a décidé mardi de laisser le match gagné au club corse, mais l'ACA jouera son barrage aller contre Toulouse mercredi soir sur terrain neutre et à huis clos, à Montpellier. 

"Une très grosse injustice". Devant leur stade, les plus fervents supporters, scotchés à leurs smartphones, ont rapidement communiqué la nouvelle à leurs amis. Ils sont dégoûtés et dénoncent un "deux poids deux mesures" contre le club corse. "Une pierre a étoilé un pare-brise et on en fait une montagne. Alors que cette année, il y a eu des dizaines de caillassages de cars, mais aucune sanction exemplaire. On sent vraiment une très grosse injustice nous visant", dénonce Campa, membre du kop l'Orsi Ribelli, au micro d'Europe 1.

Une délocalisation incompréhensible. De son côté, le président du club d'Ajaccio, Léon Luciani, accuse le pouvoir politique d'ingérence. Selon lui, les ministres auraient intimé l'ordre à la Ligue de prendre de lourdes sanctions. Il reproche aussi aux instances du football français de ne pas laisser son équipe jouer à domicile. "J'ai entendu le président de la commission de discipline dire que le huis clos en Corse n'était pas possible parce qu'il y avait trop de risque, que c'était la guerre civile assurée. Cela répond à la logique de mettre en avant la Corse et les Corses comme étant quelque chose de différent, si je reste poli", déplore-t-il.

Mercredi, dans la Matinale d'Europe 1, Léon Luciani a par ailleurs estimé qu'il y avait manifestement dans cette décision "une volonté de nous nuire, pas seulement à l'AC Ajaccio mais aussi à la Corse".

Les supporters resteront en Corse mercredi soir, estimant qu'il n'est pas nécessaire "d'envenimer la situation". Le club leur mettre à disposition un écran géant à l'intérieur du stade pour qu'ils puissent encourager leur équipe à distance.