Football : l'Argentin Lionel Messi remporte son 6ème ballon d'or, un record

, modifié à
  • A
  • A
Messi six ballons d'or (2000x1000) AFP
La légende Lionel Messi pose avec ses six Ballons d'Or, un record absolu © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Lionel Messi, qui fait les beaux jours du FC Barcelone depuis des années, a remporté lundi son sixième Ballon d'Or à l'occasion de la cérémonie organisée par France Football à Paris.

Et de six pour Lionel Messi ! L'Argentin, pressenti pour gagner l'édition 2019 du Ballon d'Or, a confirmé les pronostics en remportant pour la sixième fois le trophée qui récompense le meilleur joueur sur une année civile. Il devient le recordman du nombre de Ballon d'Or., devant "son meilleur ennemi", Cristiano Ronaldo. L'attaquant du FC Barcelone a été honoré du titre de meilleur joueur de l'année en 2009, 2010, 2011, 2012, 2015 et 2019 donc. Il est par ailleurs le seul à l'avoir eu quatre fois de suite (2009, 2010, 2011, 2012).

Messi puissance 6

La Pulga a terminé la saison 2018-2019 sur les chapeaux de roue avec le FC Barcelone. Attention, la liste de récompenses et de records qui suit est monstrueuse : Messi a terminé meilleur buteur du championnat espagnol pour la sixième fois (un record qui égale celui de Telmo Zarra) avec 36 buts, a remporté le Soulier d'or européen pour la sixième fois (record absolu) et il est aussi meilleur buteur de la Ligue des Champions pour la sixième fois (12 buts), malgré l'élimination de son club en demi-finale. Terminé ? Pas tout à fait. Buteur mais aussi passeur, l'Argentin a aussi glané le trophée de meilleur passeur du championnat espagnol ex-aequo avec Pablo Sarrabia (aujourd'hui joueur au PSG) avec un total de 13 passes décisives.

Cette année, alors que la saison 2019-2020 du championnat espagnol arrive à sa moitié, Messi a déjà inscrit 11 buts en 14 matchs. En Ligue des Champions, après 5 matchs cette saison, il cumule 1 but et 3 passes décisives.

" Si vous donnez le Ballon d'Or au meilleur joueur de cette génération, donnez-le toujours à Lionel Messi "

Au Théâtre du Châtelet, à Paris, Messi a donc soulevé pour la sixième fois le trophée doré, fort de ces statistiques époustouflantes. Le Graal est attribué selon trois critères principaux : les performances individuelles et collectives pendant l'année, la classe du joueur et la carrière du joueur. Partant de là, difficile d'éluder la candidature de l'une des légendes vivantes de l'histoire du football. Jürgen Klopp, l'entraîneur de Liverpool, disait à ce propos la semaine dernière : "Si vous donnez le Ballon d’Or au meilleur joueur de cette génération, donnez-le toujours à Lionel Messi. Si on le donne au meilleur joueur de la saison dernière, c’est Virgil van Dijk".

L'entraîneur allemand a eu du flair puisque Messi termine premier. Malheureusement pour van Dijk, le Ballon d'Or récompense principalement des joueurs à vocation offensive. Il faut remonter à 2006 et au sacre de l'Italien Fabio Cannavaro pour trouver trace d'un défenseur récompensé.

Lionel Messi se démarque de Cristiano Ronaldo

Lionel Messi était jusqu'ici à égalité avec le Portugais Cristiano Ronaldo, vainqueur cinq fois de cette récompense décernée par le magazine France Football. Pour la petite histoire, derrière ces deux monstres de l'histoire du football figurent à égalité - avec trois Ballons d'Or - les Néerlandais Marco van Basten et Johann Cruyff et... le Français Michel Platini (1983, 1984, 1985). Cette année, le premier français du classement se positionne 6ème, il s'agit du jeune et très prometteur Kylian Mbappé, qui surprend saison après saison par sa précocité. Pour rappel, l'attaquant parisien n'a que 20 ans.

 

Chez les femmes, c'est l'Américaine Megan Rapinoe qui remporte le Ballon d'Or 2019

Forte tête et pieds agiles, l'Américaine Megan Rapinoe, lauréate du Ballon d'Or féminin, cinq mois après avoir été désignée meilleure joueuse et buteuse du Mondial-2019 remporté avec les Etats-Unis, est une championne militante, d'un engagement total sur et en dehors du terrain. Cet été, avec ses exploits sur les pelouses françaises et sa coupe de cheveux couleur lavande empruntée à l'actrice Tilda Swinton, qu'elle adore, Rapinoe est devenue à 34 ans LA star du foot féminin, suscitant un emballement médiatique sans précédent pour une joueuse.

Une notoriété décuplée, d'autant mieux assumée que ce statut a vite dépassé le cadre footballistique, s'agissant de cette figure féministe, en première ligne de la lutte pour les droits des LGBT et l'égalité homme-femme, devenue du même coup une icône de l'opposition à Donald Trump.

Europe 1
Par Maxime Dewilder