Foot - Lyon : Cette banderole hostile qui a fait "beaucoup de mal" à Genesio

, modifié à
  • A
  • A
Les supporters lyonnais ont réclamé samedi soir le départ de l'entraîneur Bruno Genesio.
Les supporters lyonnais ont réclamé samedi soir le départ de l'entraîneur Bruno Genesio. © CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Partagez sur :
"Bruno, ton amour pour l'OL t'honore mais il est temps de tourner la page", ont brandi les supporters samedi soir lors de la victoire lyonnaise face à Nice (3-1). Un moment douloureux pour l’entraîneur.

L’Olympique lyonnais s’est qualifié samedi soir pour la prochaine Ligue des Champions grâce à une victoire (3-1) face à Nice lors de la 38ème et dernière journée de Ligue 1, mais la soirée n’a pas pour autant été parfaite au Groupama Stadium. Car les supporters ont déployé dans le virage Nord plusieurs banderoles hostiles à la direction du club, mais aussi à l’entraîneur Bruno Genesio. "Bruno, ton amour pour l'OL t'honore mais il est temps de tourner la page", pouvait-on notamment y lire. Le coach lyonnais n’a pas caché après la rencontre que cette banderole lui avait fait "beaucoup de mal".

"Je ne sais pas ce qu'ils attendaient de la saison". "Je n'oublierai pas cette banderole", a lâché Bruno Genesio visiblement dépité. "Les gens sont libres de s'exprimer. Je ne sais pas ce qu'ils attendaient de la saison, peut-être une victoire en coupe d'Europe. Il n'y a qu'une équipe qui gagne l'Europa League, c'est l'Atletico", a-t-il poursuivi.

"Je trouve que c'est injuste", réagit Aulas. Les supporters s’en sont aussi pris au président Jean-Michel Aulas. "Les vrais supporters n'ont jamais lâché. Qu'en est-il de vos protégés? Les vrais supporters veulent un président qui arrête de tweeter et qui revienne à la raison", pouvait-on notamment lire dans le virage nord. "Je trouve que c'est injuste. Je discuterai avec eux. J'ai fait enlever une banderole dans le virage sud car c'était inadmissible ("vous n'avez rien gagné"). Ce n'est pas au bout de 30 ans que l'on va m'apprendre à gérer un club qui est passé de la deuxième division à la Ligue des Champions avec 22 qualifications européennes consécutive", a-t-il vertement réagi.