Foot : la mère d’Adrien Rabiot "a liquidé les chances de son fils de retrouver les Bleus"

  • A
  • A
Adrien Rabiot Juventus Turin Forza Juve Marco Bertorello / AFP 8:11
Adrien Rabiot joue depuis cet été à la Juventus. © Marco Bertorello / AFP
Partagez sur :
Véronique Rabiot, la mère et agent du joueur de la Juventus, a qualifié il y a quelques jours le président de la FFF Noël Le Graët de "menteur". Une déclaration qui ferme un peu plus les portes de l’équipe de France au milieu de terrain, selon les consultants d’Europe 1 Sport.
L'AVIS DE

Adrien Rabiot refait parler de lui. Sa mère et agent a traité Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football, de "menteur", jeudi sur la chaîne L’Equipe. Véronique Rabiot a démenti tout contact avec le patron de la FFF, alors que ce dernier avait déclaré avoir tenté d’échanger avec Adrien Rabiot. Avec ces nouvelles déclarations, la mère du milieu de terrain de terrain de la Juventus Turin prend-elle le risque d’éloigner un peu plus son fils de l’équipe de France ? C’est ce que pensent les consultants d’Europe 1 Sport, interrogés samedi soir sur le "cas" Rabiot.

"C’est de l’inconscience"

Nabil Djellit l’assure : la mère d’Adrien Rabiot "a liquidé les chances de son fils de retrouver les Bleus". "C’était une réaction épidermique, elle estime que Noël Le Graët a menti. Mais quelle est sa stratégie pour Adrien Rabiot ? Elle n’a pas choisi la meilleure direction", estime le journaliste de France Football.

Adrien Rabiot, qui compte 6 sélections avec l’équipe de France, n’a plus été rappelé par Didier Deschamps depuis son refus retentissant d’être réserviste, juste avant la Coupe du monde 2018. "C’est la cour de récréation. Quand on connaît la proximité entre Didier Deschamps et Noël Le Graët, c’est une grave erreur de communication, c’est de l’inconscience. Elle éloigne encore plus Adrien Rabiot de la porte des Bleus", appuie Ambre Godillon, journaliste à Yahoo Sports.

L’exemple de Karim Benzema

Cette sortie fracassante de Véronique Rabiot intervient alors que l’ancien milieu de terrain du PSG commence à se faire une place dans son nouveau club de la Juventus, après des premiers mois difficiles. Mais même s’il se montre performant les prochains mois, sa situation en Bleu ne devrait pas évoluer, selon Ambre Godillon, qui cite l’exemple de Karim Benzema. "Didier Deschamps accepte de se priver de Karim Benzema, l’un des meilleurs attaquants au monde. Adrien Rabiot, tout bon joueur qu’il est, n’a ni la stature ni l’aura du joueur du Real", a-t-elle analysé.

"Il avait été écarté des Bleus à cause de son niveau et de la concurrence. Il était resté sur le seuil de la porte aussi à cause de son attitude, mais avec les propos de sa mère il est carrément au fond du jardin", conclut notre consultante.