Festival de Cannes : Banderas "un peu amer" qu'Almodovar n'ait pas reçu de prix

  • A
  • A
Antonio Banderas a été primé à Cannes, samedi soir.
Antonio Banderas a été primé à Cannes, samedi soir. © AFP
Partagez sur :
"Il a eu un rôle très important dans ma vie, un rôle que je n'arrive pas à comprendre. Je suis très attaché à lui", a précisé l'acteur, après avoir reçu son Prix d'interprétation masculine. 

L'acteur espagnol Antonio Banderas a dit avoir ressenti "une légère amertume" après avoir reçu son Prix d'interprétation masculine au 72e Festival de Cannes, samedi, pour sa performance dans Douleur et gloire, en raison de l'absence de Pedro Almodovar au palmarès.

 

"J'aurais bien aimé que Pedro soit ici"

"Après avoir reçu ce prix, je très suis heureux, mais je ressens une légère amertume. J'aurais bien aimé que Pedro soit ici", à ses côtés en conférence de presse, a-t-il déclaré. Au lieu de quoi, Almodovar, qui briguait pour la sixième fois la Palme d'or, n'a pas été exaucé. "On a échangé des textos ce matin. Il est très heureux pour moi et je le remercie de ces 40 années et 8 films que nous avons faits ensemble", a poursuivi Banderas.

"Il a eu un rôle très important dans ma vie, un rôle que je n'arrive pas à comprendre. Je suis très attaché à lui", a-t-il ajouté à l'endroit du cinéaste qu'il considère comme son "mentor".

"J'avais l'impression que j'allais m'évanouir"

Dans Douleur et Gloire, vibrante déclaration d'amour au cinéma, Banderas incarne le double d'Almodovar, un réalisateur en pleine crise existentielle et en plein vide créatif, qu'il interprète avec une sobriété qu'on lui connaissait peu.

Interrogé sur l'émotion qu'il a ressentie à l'énoncé de son nom pour le Prix d'interprétation, il a confié que "monter sur scène n'était pas une grande nouvelle pour mon cardiologue, j'avais l'impression que j'allais m'évanouir". Antonio Banderas, 58 ans, avait été victime d'un sérieux infarctus il y a deux ans.