VIDÉO - F1-GP du Brésil : Ocon percute Verstappen sur la piste, le Néerlandais le bouscule dans le paddock

, modifié à
  • A
  • A
Le Néerlandais Max Verstappen a bousculé le Français Esteban Ocon après la course
Le Néerlandais Max Verstappen a bousculé le Français Esteban Ocon après la course © NELSON ALMEIDA / AFP
Partagez sur :
Après une collision sur la piste entre les deux pilotes, le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) a poussé le Français Esteban Ocon (Racing Point Force India) qui attendait pour la pesée, dimanche après le Grand Prix du Brésil.
VIDÉO

Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), qui a poussé le Français Esteban Ocon (Racing Point Force India) à l'issue du Grand Prix du Brésil de Formule 1 remporté par Lewis Hamilton (Mercedes), a été condamné dimanche par les commissaires de la FIA à effectuer "deux jours de service public". 

Le geste d'humeur de Verstappen. Une fois sorti de sa monoplace, le Néerlandais de Red Bull s'est rapidement rué vers Ocon, qui attendait placidement la pesée. Sans en venir vraiment aux mains, le fils du bouillant Jos a poussé le Français à plusieurs reprises, une scène qui fleurait bon la F1 des années 1970-80 et a valu à Verstappen d'être condamné après convocation et audition par les commissaires de course à "deux jours de service public". Une sorte de travail d'intérêt général qu'il devra effectuer dans les six prochains mois sous la direction de la FIA.

Verstappen s'en prend à Ocon à la pesée :

"C'est vraiment dommage que nous n'ayons pas gagné à cause de l'incident avec Ocon", a regretté Verstappen. "Bien sûr, un retardataire peut se relâcher, mais il a pris des risques inutiles, surtout contre le leader de la course. Ils lui ont infligé une pénalité pour avoir causé une collision, alors, je pense que cela en dit assez. En fin de compte, je suis un sportif passionné qui veut gagner, cette situation est frustrante et montre de l'émotion en compétition au plus haut niveau." Verstappen a été percuté par Ocon, qui essayait de se dédoubler alors qu'il comptait un tour de retour sur celui qui était alors leader de la course.

Ocon percute Verstappen en essayant de se dédoubler :

"Max ne m'a pas laissé la place". Ocon, qui avait expliqué à la radio à son équipe qu'il ne se sentait pas fautif, a paru surpris par la réaction de son ancien rival en F3 il y a quatre ans. "J'avais plus de vitesse en sortant des stands et je me suis dit que j'allais le doubler pour reprendre mon tour de retard", a tenté d'expliquer le pilote de Racing Point Force India, peut-être sous pression car il n'a quasiment plus aucune chance de conduire en F1 l'an prochain. "J'ai fait le même dépassement sur d'autres pilotes avant lui sauf que Max ne m'a pas laissé la place", a ajouté le protégé de Mercedes. Il a reçu durant la course une pénalité de "stop-and-go" qui l'a contraint à s'arrêter durant dix secondes aux stands. "Avoir un comportement de dingue, ce n'est pas correct et ce n'est pas sportif", a souligné le natif d'Évreux au sujet de l'algarade post-course de Verstappen. 

"Obligation d'agir de manière appropriée". "Bien que compréhensifs envers la passion de Verstappen, les délégués ont déterminé que des sportifs d'élite ont l'obligation d'agir de manière appropriée et de servir de modèles aux autres pilotes de tous niveaux, et ils ont constaté que Verstappen avait échoué à cet égard", souligne le communiqué. Le pilote de 21 ans a la possibilité de faire appel de cette sanction.

 

Mercedes sacré chez les constructeurs. Titré au Mexique, Lewis Hamilton s'est imposé dimanche à Sao Paulo et a permis à Mercedes de décrocher le titre au Championnat du monde des constructeurs de Formule 1. L'écurie dirigée par l'Autrichien Toto Wolff a conquis sur le circuit d'Interlagos son cinquième titre d'affilée des constructeurs, signant le doublé avec celui des pilotes pour la cinquième année consécutive. Il s'agit du 72ème succès en carrière pour Hamilton, vainqueur devant Verstappen (Red Bull) et le Finlandais Kimi Räikkönen (Ferrari).