Tour de France : revivez la 10ème étape entre Annecy et Le Grand-Bornand

, modifié à
  • A
  • A
Image du Tour de France 2018 (1280x640) Marco BERTORELLO / AFP
Julian Alaphilippe a fait toute la course devant, mardi, notamment dans le plateau des Glières. © Marco BERTORELLO / AFP
Partagez sur :
La première étape de montagne du Tour 2018 a souri à Julian Alaphilippe, qui apporte à la France son premier succès. Greg Van Avermaet reste en jaune. 
L'ESSENTIEL

On l'attendait plus sûrement à Mûr-de-Bretagne, la semaine dernière, mais c'est sur la première étape de montagne de ce Tour, qui reliait Annecy au Grand-Bornand, que Julian Alaphilippe a levé les bras. Le coureur de l'équipe Quick-Step, attaquant de la première heure ce mardi, a dompté toutes les difficultés du parcours, passant notamment en tête le seul col hors catégorie, le plateau des Glières. Membre de l'échappée du jour, le Belge Greg Van Avermaet conserve son maillot jaune de leader. Derrière, les favoris n'ont pas dévoilé leur jeu, l'équipe Sky du duo Geraint Thomas-Christopher Froome imposant son rythme en tête du peloton.

>> LIRE AUSSI -Les cinq choses à retenir de la 10ème étape

Les trois infos à retenir :

  • Le Français Julian Alaphilippe apporte à la France son premier succès d'étape sur le Tour 2018
  • Le Belge Greg Van Avermaet conserve le maillot jaune de leader
  • L'équipe Sky a maîtrisé les événements, malgré la crevaison de Froome dans le plateau des Glières

Le point à l'arrivée : quel numéro d'Alaphilippe ! Le leader de l'équipe Quick-Step a survolé le final de cette première étape alpestre et s'impose au Grand-Bornand devant Izagirre et Taaramäe. Il s'agit de la première victoire d'étape sur le Tour pour le coureur français, âgé de 26 ans.

Classement de l'étape :

1. Julian Alaphilippe (FRA/QST) les 158,5 km en 4h25'27"
(moyenne : 35,9 km/h)
2. Ion Izagirre (ESP/BAH) à 1'34"
3. Rein Taaramae (EST/DEN) 1'40"
4. Greg Van Avermaet (BEL/BMC) 1'44"
5. Serge Pauwels (BEL/DDT) 1'44"
6. Lilian Calmejane (FRA/DEN) 2'24"
7. Daniel Martin (IRL/EAU) 3'23"
8. Primoz Roglic (SLV/LNL) 3'23"
9. David Gaudu (FRA/FDJ) 3'23"
10. Geraint Thomas (GBR/SKY) 3'23"

Classement général :

1. Greg Van Avermaet (BEL/BMC) 40h34'28"
2. Geraint Thomas (GBR/SKY) à 2'22"
3. Alejandro Valverde (ESP/MOV) 3'10"
4. Jakob Fuglsang (DAN/AST) 3'12"
5. Bob Jungels (LUX/QST) 3'20"
6. Christopher Froome (GBR/SKY) 3'21"
7. Adam Yates (GBR/MIT) 3'21"
8. Mikel Landa (ESP/MOV) 3'21"
9. Vincenzo Nibali (ITA/BAH) 3'27"
10. Primoz Roglic (SLV/LNL) 3'36"

Le point à 5 km de l'arrivée : Alaphilippe sans souci. Le coureur tricolore file à tombeau ouvert vers la victoire d'étape. Les autres gagnants du jour : le Belge Greg Van Avermaet, qui va conserver le Maillot jaune, et le Britannique Christopher Froome, dont l'équipe a maîtrisé les débats. 

Le point au sommet du col de la Colombière, à 14,5 km de l'arrivée : Alaphilippe vers la victoire, statu quo en tête du peloton. Le coureur de l'équipe Quick-Step a maintenu le rythme tout au long de la montée, augmentant même son avance sur ses poursuivants, l'Espagnol Ion Izagirre (Bahrain-Merida, +1'31") et l'Estonien Rein Taaramäe (+1'55"). Le peloton est toujours maîtrisé par les Sky…

Le point à 20 km de l'arrivée : Alaphilippe à nouveau seul en tête ! Le dernier vainqueur de la Flèche wallonne, qui avait plus ou moins attendu Taaramäe après le franchissement du col de Romme, l'a à nouveau lâché dans la descente. Le voilà seul en tête, avec 50 secondes d'avance sur l'Estonien et 1'30" sur le groupe Maillot jaune. Le peloton est toujours à un peu moins de six minutes du leader, alors qu'il reste une difficulté, le col de la Colombière (1ère catégorie).

Le point au sommet du col de Romme, à 28,5 km de l'arrivée : Alaphilippe seul en tête ! Le puncheur français de l'équipe Quick-Step est inarrêtable aujourd'hui. Et après être revenu dans sa roue, il a lâché Taaramäe dans les derniers hectomètres menant au sommet du col de Romme. Il passe à nouveau au sommet de ce col, comme il l'avait fait au sommet du plateau des Glières. Le maillot blanc à pois rouges est désormais bien accroché sur ses épaules, mais s'il ne craque pas dans la Colombière, c'est la victoire d'étape qui l'attend au Grand-Bornand. Le groupe Maillot jaune est passé au sommet du col de Romme avec 50 secondes de retard sur Alaphilippe.

Le point à 30 km de l'arrivée : Alaphilippe revient sur Taaramäe, à deux kilomètres du sommet du col de Romme. Un seul homme est parvenu à revenir sur Taaramäe et il s'agit de l'inévitable Julian Alaphilippe, qui était déjà passé en tête au plateau des Glières. Les deux coureurs possèdent 34 secondes d'avance sur le groupe Maillot jaune. Le peloton, qui a repris Barguil, pointe toujours à 5'30" de la tête.

Le point à 35 km de l'arrivée : Taaramäe seul en tête, Barguil à l'attaque. Rein Taaramäe, qui a attaqué dans les premiers lacets du col de Romme, et les échappés ont perdu une minute en cinq kilomètres (l'écart est désormais de 5'20"), sous l'effet d'une vive accélération du peloton à l'approche du col de Romme. Les Sky, mais aussi les Movistar de Nairo Quintana, les AG2R La Mondiale de Bardet et les Astana de Jakob Fuglsang ont roulé en tête, alors que Warren Barguil, vainqueur du classement de la montagne l'an dernier, a placé une banderille en tête. Il compte quelques secondes d'avance sur le peloton des favoris.

Le point à 40 km de l'arrivée : l'échappée au pied du col de Romme, 6'30" d'écart. Dix-huit coureurs sont à l'approche du col de Romme, avant-dernière difficulté de la journée, classée en 1ère catégorie. Avec 6'30" d'avance sur le peloton, la victoire d'étape ne devrait pas échapper à l'un des hommes de ce groupe. À vos pronostics !

>> La composition de l'échappée :

Julian Alaphilippe (FRA/Quick-Step)
Lilian Calmejane (FRA/Direct Énergie)
Thomas Degand (BEL/Wanty-Groupe Gobert)
Tony Gallopin (FRA/AG2R La Mondiale)
David Gaudu (FRA/Groupama-FDJ)
Élie Gesbert (FRA/Fortuneo-Samsic)
Robert Gesink (HOL/Lotto NL-Jumbo)
Philippe Gilbert (BEL/Quick-Step)
Daryl Impey (AFS/Mitchelton-Scott)
Ion Izagirre (ESP/Bahrain-Merida)
Guillaume Martin (FRA/Wanty-Groupe Gobert)
Amaël Moinard (FRA/Fortuneo-Samsic)
Rudy Molard (FRA/Groupama-FDJ)
Serge Pauwels (BEL/Dimension Data)
Tom-Jelte Slagter (HOL/Dimension Data)
Rein Taaramäe (EST/Direct Énergie)
Greg Van Avermaet (BEL/BMC)
Arthur Vichot (FRA/Groupama-FDJ)

Le point à 55 km de l'arrivée : situation de course inchangé, 7'30" d'avance pour l'échappée. L'échappée possède toujours une confortable avance sur le peloton des favoris. Néanmoins, sous l'impulsion de la Sky, toujours aux manettes, le peloton a ramené l'écart sous les huit minutes. À 55 km de l'arrivée et à une grosse quinzaine de kilomètres du col de Romme, avant-dernière difficulté de journée, l'échappée ne compte plus que 7'30" d'avance.

Le point à 65 km de l'arrivée : 18 coureurs, plus de huit minutes d'écart ! L'échappée, qui compte désormais 18 membres, trois hommes étant revenus de l'arrière, a désormais plus de huit minutes d'avance sur le peloton, contrôlé par l'équipe Sky. Son leader, Christopher Froome, victime d'une crevaison dans le plateau de Glières, a été contraint de changer de vélo dans la vallée. Dans l'échappée devant, le Maillot jaune, Greg Van Avermaet, pourrait conserver sa tunique à l'issue de cette première étape alpestre.

Le point à 75 km de l'arrivée : plus de sept minutes d'avance pour l'échappée. L'échappée, désormais composée de quatorze unités, accroît son avance sur le peloton des favoris, dans lequel Christopher Froome a repris sa place. L'écart dépasse désormais les sept minutes. Le vainqueur de cette 10ème étape se trouve peut-être dans ce groupe de tête…

Le point à 85 km de l'arrivée : Froome victime d'une crevaison dans le chemin non asphalté des Glières. Le quadruple vainqueur du Tour est contraint de s'arrêter sur le bord de la route, ou plutôt du chemin. Le leader de l'équipe Sky se remet vite en route, tandis qu'à l'avant, certains de ses coéquipier se sont placés en tête, afin de réguler l'allure du peloton, qui continue de naviguer à plus de six minutes des treize hommes de tête, dont le Maillot jaune, Greg Van Avermaet.

Ce passage des Glières, haut lieu de la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale, a été marqué par un hommage émouvant, le long de la route, avec plusieurs dizaines de figurants, aux combattants qui ont lutté pour la France libre.

Le point au sommet du plateau des Glières, à 90 km de l'arrivée : Alaphilippe devant Gaudu au sommet. Déjà passé en tête de la première difficulté répertoriée de la journée, le col de Bluffy (4ème catégorie), Julian Alaphilippe se montre le plus rapide au sommet du plateau des Glières, devant son compatriote David Gaudu. Treize hommes (huit+cinq revenus de l'arrière) ont fini l'ascension ensemble. Le peloton est à plus de cinq minutes.

Le point à 95 km de l'arrivée : les huit hommes dans la montée des Glières. Les huit échappés sont désormais dans la montée du plateau des Glières, avec une trentaine de secondes d'avance sur le groupe des poursuivants, dans lequel ne figure plus Peter Sagan, décroché. Le peloton est pointé à 4'25".

Le point à 105 km de l'arrivée : huit hommes en tête dans la descente. Molard et Taaramäe ont été repris dans le début de la descente par six autres coureurs issus de l'échappée, dont le Maillot jaune, Greg Van Avermaet. Les cinq autres coureurs sont les Belges Philippe Gilbert (Quick-Step) et Serge Pauwels (Dimension Data), les Français Amaël Moinard (Fortuneo-Samsic) et David Gaudu (Groupama-FDJ), ainsi que l'Autrichien Lukas Pöstlberger (Bora-Hansgrohe). Les poursuivants sont à une trentaine de secondes et le peloton à moins de trois minutes.

Le point au sommet du col de la Croix Fry, à 116 km de l'arrivée : Molard devant Taaramäe au sommet. Le coureur de l'équipe Groupama-FDJ, le Français Rudy Molard, est passé en tête au sommet du premier grand col de ce Tour de France, le col de la Croix Fry. Il a devancé au sprint l'Estonien de l'équipe Direct Énergie, Rein Taaramäe. Les deux hommes ont quitté l'échappée du jour, qui a volé en éclats dans l'ascension. Derrière, le peloton, tranquillement géré par l'équipe Sky du quadruple vainqueur de l'épreuve, Christopher Froome, n'a pas bougé.

Le point à 120 km de l'arrivée : les 21 dans le col de la Croix Fry. L'échappée de 21 coureurs, dans laquelle figurent dix Français mais également les maillots jaune et vert mais aussi le Belge Philippe Gilbert (Quick-Step), escalade la première grande difficulté de la journée, le col de la Croix Fry (1ère catégorie). Elle compte un peu moins de trois minutes d'avance sur le peloton, emmené par l'équipe Sky de Geraint Thomas et de Christopher Froome.

Le point à 130 km de l'arrivée : 21 coureurs en tête, avec deux minutes d'avance. Ça y est ! L'élastique a craqué et une échappée s'est enfin isolée du reste du peloton à l'approche du col de la Croix Fry. Et elle est volumineuse puisqu'elle compte pas moins de 21 coureurs, dont dix Français : Lilian Calmejane, Amaël Moinard, Guillaume Martin, Julian Alaphilippe, Tony Gallopin, Arthur Vichot, Rudy Molard, David Gaudu et Élie Gesbert. Le maillot jaune du Tour, le Belge Greg Van Avermaet, fait partie de cette échappée, tout comme le Maillot vert, Peter Sagan, qui va faire les points du sprint intermédiaire de Thônes, à 129,5 km de l'arrivée.

Le point à 140 km de l'arrivée : un groupe se dessine. Alaphilippe et Vachon ont été repris, et les attaques continuent de plus belle en tête du peloton. Mais, pour le moment, aucune échappée ne parvient à se créer malgré les efforts notamment de Sylvain Chavanel (Direct Énergie), de l'Allemand Marcus Burghardt (Bora-Hansgrohe) ou encore d'Alaphilippe, qui ne lâche pas l'affaire et qui continue de rouler à bloc.

Le point à 150 km de l'arrivée : deux Français en tête. Les attaques n'ont pas tardé lors de cette 10ème étape. Les Direct Énergie et les Groupama-FDJ ont mis le feu au peloton. Mais c'est un Quick-Step, Julian Alaphilippe, et un Fortuneo-Samsic, Florian Vachon, qui ont réussi à s'isoler en tête. Les deux coureurs comptent une grosse dizaine de secondes mais ça continue de bouger derrière…

Le point sur les classements : Thomas le mieux placé. Le Belge Greg Van Avermaet, deuxième de l'étape à Roubaix dimanche, entame cette traversée des Alpes avec le Maillot jaune sur le dos. Mais il perdra sans aucun doute ce soir. À l'attaque de la montagne, le Britannique Geraint Thomas (Sky) est le mieux placé parmi les favoris (2ème à 43"), devant l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar), 5ème à 1'31". Christopher Froome, quadruple vainqueur de l'épreuve, est 8ème à 1'42". Le Français Romain Bardet, désormais privé d'Alexis Vuillermoz, pointe au 17ème rang, à 2'32" et n'a déjà plus le droit à l'erreur.

Le classement général au départ de l'étape :

1. Greg Van Avermaet (BEL/BMC) 36h07'17"
2. Geraint Thomas (GBR/SKY) à 43"
3. Philippe Gilbert (BEL/QST) 44"
4. Bob Jungels (LUX/QST) 50"
5. Alejandro Valverde (ESP/MOV) 1'31"
6. Rafal Majka (POL/BOR) 1'32"
7. Jakob Fuglsang (DAN/AST) 1'33"
8. Christopher Froome (GBR/SKY) 1'42"
9. Adam Yates (GBR/MIT) 1'42"
10. Mikel Landa (ESP/MOV) 1'42"
11. Soren Kragh Andersen (DAN/SUN) 1'43"
12. Vincenzo Nibali (ITA/BAH) 1'48"
13. Primoz Roglic (SLV/LNL) 1'57"
14. Bauke Mollema (HOL/TRE) 1'58"
15. Tom Dumoulin (HOL/SUN) 2'03"
16. Steven Kruijswijk (HOL/LNL) 2'06"
17. Romain Bardet (FRA/ALM) 2'32"
18. Warren Barguil (FRA/FST) 2'37"
19. Ilnur Zakarin (RUS/KAT) 2'42"
20. Domenico Pozzovivo (ITA/BAH) 2'48"

Le point sur le profil de l'étape : enfin la montagne ! Quatre grandes difficultés sont au programme de cette 10ème étape du Tour de France : la Croix-Fry, Glières, Romme et la Colombière. La montée du plateau des Glières est la seule classée hors catégorie, les trois autres l'étant en 1ère. Cette montée, empruntée pour la première fois sur le Tour, se caractérise par six kilomètres très pentus (11,2%) mais aussi et surtout par 1.800 derniers mètres non asphaltés ! Ce chemin de terre est situé loin de l'arrivée (à 88 km), mais il est suffisamment difficile et atypique pour dynamiter la course. Le sommet de la dernière difficulté, le col de la Colombière, est distant de 14,5 kilomètres, en descente, de l'arrivée au Grand-Bornand, ville-étape pour la 7ème fois depuis 1995.