Coupe du monde féminine : les États-Unis écrasent la Thaïlande 13-0, un record

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Les Américaines, championnes du monde en titre, ont débuté la compétition en écrasant la Thaïlande sur le score de 13-0. Plus tôt dans la journée, les Pays-Bas ont battu la Nouvelle-Zélande (1-0) et la Suède a pris le dessus sur le Chili (2-0).
L'ESSENTIEL

Après la France, l'Allemagne ou l'Angleterre, c'était au tour d'un autre favori de faire son entrée en lice dans la Coupe du monde féminine, mardi. Et les Américaines, classées n°1 au classement Fifa, ont fait honneur à leur statut en surclassant la Thaïlande 13-0. Plus tôt dans la journée, les Pays-Bas ont battu la Nouvelle-Zélande grâce à un but dans le temps supplémentaire (1-0) tandis que Chili-Suède (0-2) a été interrompu pendant une quarantaine de minutes en raison d'un violent orage qui s'est abattu sur Rennes. 

Les trois infos essentielles :

  • Les États-Unis ont écrasé la Thaïlande 13-0, avec un quintuplé d'Alex Morgan
  • Les Pays-Bas et la Suède ont réussi leurs débuts, respectivement face à la Nouvelle-Zélande (1-0) et au Chili (2-0)
  • Les Bleues affrontent la Norvège, mercredi soir, à Nice

L'équipe du jour : les États-Unis, puissance 13

Elles étaient attendues, et elles n'ont pas déçu. Les Américaines, championnes du monde en titre, ont fait une entrée fracassante dans la Coupe du monde, mardi soir, à Reims, en dominant la Thaïlande, 34ème au classement Fifa, sur le score sans appel de 13-0 ! Oui, 13-0, alors que le score n'était que de 3-0 à la pause. Le succès des Américaines efface des tablettes celui acquis par les Allemandes face à l'Argentine, lors du Mondial 2007 (11-0). Il s'agit là même du plus grand succès de toutes Coupes du monde confondues, hommes et femmes.

Elles sont joueuses, arbitres, coachs, agents, supportrices : découvrez "Les Attaquantes", le podcast qui raconte les femmes dans le foot, une série originale en 7 épisodes sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSoundCloudDailymotionYouTube, et toutes vos plateformes habituelles d’écoute. Et si vous appréciez, abonnez-vous, commentez et ajoutez des étoiles !

La grande star des États-Unis, l'attaquante Alex Morgan, a signé un quintuplé, alors que Rose Lavelle et Samantha Mewis ont toutes les deux signé un doublé. Carli Lloyd, auteure d'un triplé lors de la dernière finale face au Japon, a inscrit le 13ème et dernier but. Elle établit elle aussi un record, puisqu'elle a désormais marqué lors de cinq matches consécutifs de Coupe du monde. Prochain adversaire des États-Unis, le Chili, battu plus tôt dans la journée par la Suède (2-0), a du souci à se faire…

La star du jour : Alex Morgan, un quintuplé historique

Elle est repartie avec le ballon du match dans le dos. Alex Morgan, dont la popularité aux États-Unis dépasse largement le cadre du sport - elle est une habituée des Unes des magazines et des plateaux télé, et a également partagé la couverture du jeu vidéo Fifa avec Lionel Messi, par exemple - a marqué cinq buts lors de la démonstration américaine contre la Thaïlande, avec des gestes de grande classe. Sa troisième réalisation, où elle passe le cuir derrière son pied d'appui, avant de tromper la gardienne thaïlandaise, est un modèle du genre. Mais son cinquième but, le onzième des États-Unis, où elle trouve le lucarne sur un pas, n'est pas mal non plus…

L'insolite du jour : Chili-Suède interrompu par la pluie

La deuxième affiche de la journée, opposant le Chili à la Suède, à Rennes, a été interrompu pendant une quarantaine de minutes en deuxième période, en raison d'un violent orage. Les Suédoises, qui ont longtemps buté sur la gardienne du PSG Christiane Endler, ont trouvé le chemin des filets après l'interruption, survenue à la 72e minute, par l'ancienne Parisienne Kosovare Asllani (83e) et la jeune Madelen Janogy, 22 ans, auteure d'un joli slalom dans la défense chilienne (90e+2).

Les supporters du jour : les Oranje sont déjà chauds ! 

Les Pays-Bas, championnes d'Europe en titre, ont entamé la compétition contre la Nouvelle-Zélande. Et les coéquipières de la star du Barça Lieke Martens ont eu toutes les peines du monde à l'emporter, ne devant leur salut qu'à un but dans le temps supplémentaire de la remplaçante Jill Roord (90e+2). Comme d'habitude, les joyeux et colorés fans des Oranje avaient fait le déplacement en nombre au Havre, où avait lieu le match.

La "décla" du jour : "Il va falloir les prendre en sérieux"

Interrogée dimanche sur la Norvège, que les Bleues doivent affronter mercredi, la milieu de terrain du PSG Grace Geyoro a appelé à la vigilance. "Je pense que la Norvège a un peu le même style de jeu que nous", a-t-elle confié au micro d'Europe 1. "C'est une équipe qui joue au ballon, qui a des joueuses athlétiques aussi, des joueuses assez techniques, notamment (Caroline Graham) Hansen. Il va falloir les prendre au sérieux et bien préparer ce match." Depuis juin 2005, les France-Norvège ont toujours été des matches accrochés : il y a eu quatre nuls 1-1 (dont le dernier en date, en juillet 2017) et trois succès tricolores (1-0 à chaque fois). 

La stat' du jour : et un million de billets vendus ! 

La Coupe du monde est d'ores et déjà un beau succès populaire. Le cap du million de billets vendus a ainsi été atteint. Au total, 14 rencontres sur 52 sont à guichets fermés, dont les deux dernières rencontres de poules des Bleues (contre la Norvège mercredi et contre le Nigeria le lundi 17), les demi-finales (2 et 3 juillet) et la finale de Lyon le 7 juillet. Si vous voulez voir un match, pas de panique : il reste encore 300.000 places disponibles sur l'ensemble de la compétition. 

La tuile du jour : l'Allemande Marozsan blessée

Coup dur pour l'équipe d'Allemagne. La star de Lyon Dzsenifer Marozsan souffre d'une fracture d'un orteil du pied droit et ne rejouera pas au premier tour. La meneuse de jeu pourrait revenir lors des matches à élimination directe, en fonction de l'évolution de sa blessure. L'Allemagne a remporté son match inaugural 1-0 contre la Chine, et joue mercredi contre l'Espagne, puis contre l'Afrique du Sud le 17.