Coupe du monde de rugby : les Japonais créent l'exploit face à l'Irlande

, modifié à
  • A
  • A
Les Japonais, en tête de leur groupe, sont en ballottage favorable pour la qualification.
Les Japonais, en tête de leur groupe, sont en ballottage favorable pour la qualification. © Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Partagez sur :
Samedi matin, les Japonais ont créé la surprise en battant l'équipe d'Irlande (19-12), pourtant largement favorite du groupe A. Le pays-hôte a fait un pas décisif pour la qualification en quarts de finale.

Le Japon a accompli un pas décisif vers la qualification pour les quarts de finale de "sa" Coupe du monde de rugby, en réalisant un exploit historique aux dépens de l'Irlande, battue (19-12) samedi à Shizuoka.

Quatre ans après leur succès face aux Springboks à Brighton, lors du Mondial-2015, les Japonais ont signé un nouveau succès retentissant face à une autre nation majeure, prétendante affichée au titre mondial. Avec cette victoire, dans une ambiance électrique au Shizuoka Stadium (50.000 places), les Cherry Blossoms ont pris une belle option sur l'une des deux premières places de la poule A. Ils affronteront les Samoa puis l'Ecosse lors de leurs deux derniers matches.

Le XV du trèfle avait pourtant bien commencé

Agressifs et parfaitement organisés en défense, les Japonais sont parvenus à perturber le jeu très calculé des Irlandais. Le XV du trèfle avait pourtant réalisé une entame de match quasi parfaite, en profitant des difficultés des Cherry Blossoms sur les ballons aériens pour inscrire deux essais et mener (12-3, 21e).

Mais les Japonais ont ensuite imposé leur agressivité parfaitement maîtrisée dans les "rucks" pour ralentir les enchaînements irlandais pour revenir grâce à la botte de Yu Tamura (12-9 à la mi-temps). L'ailier remplaçant Kenki Fukuoka a inscrit l'essai de la victoire japonaise au bout d'un splendide mouvement (59e). Pour le plus grand plaisir des supporters des Cherry Blossoms, dont les maillots rouge et blanc garnissaient les tribunes du stade de Shizuoka en délire.