Coupe de la Ligue : Lyon qualifié en quarts après son succès à Amiens

  • A
  • A
La joie des Lyonnais, vainqueurs à Amiens.
La joie des Lyonnais, vainqueurs à Amiens. © FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Partagez sur :
Les Lyonnais ont gagné sur la pelouse d'Amiens (3-2), mercredi en huitièmes de finale de la compétition. 

Lyon s'est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue mercredi en s'imposant 3-2 sur la pelouse d'Amiens, qui a joué plus d'une heure en infériorité numérique. Avec une équipe largement remaniée, l'OL a rapidement pris les devants grâce à un penalty inscrit part Moussa Dembélé (20e), avant de tuer le suspense juste avant la mi-temps grâce à Bertrand Traoré (45e+2). En seconde période, les Rhodaniens ont enfoncé le clou par Martin Terrier (60e), avant toutefois de se faire un peu peur.

Les Picards, dont la tâche a été singulièrement compliquée par l'exclusion de Khaled Adenon dès la 26e minute, ont en effet réduit le score grâce à un but contre son camp de Jason Denayer (70e) et un autre de Cheikh Timite dans le temps additionnel (90e+1). 

Un penalty généreux sur l'ouverture du score. L'équipe picarde s'est pourtant procurée la première occasion: coup sur coup, Gorgelin a détourné une frappe de Stiven Mendoza puis une tête d'Adenon, sur le corner qui a suivi (16e). Mais Lyon a répondu avec une froide efficacité : sur une superbe ouverture de Cheikh Diop, Traoré, à la lutte avec Adhenon, s'est écroulé dans la surface et l'arbitre a accordé un penalty généreux, que Moussa Dembélé a converti (1-0, 20e). Quelques minutes plus tard, le défenseur central picard, déjà averti sur l'action du penalty, a reçu un second carton jaune synonyme d'exclusion (26e).

Juste avant la mi-temps, Traoré a tué le suspense en prenant Dreyer à contre-pied sur une frappe à l'entrée de la surface détournée par Bakaye Dibassy (2-0, 45e+2). Après la pause, Terrier a alourdi le score d'une frappe enroulée (3-0, 60e), mais l'OL a alors arrêté de jouer et laissé l'ASC revenir dans la partie avec un but de Denayer contre son camp (3-1, 70e) puis un autre, trop tardif, de Timite (3-2, 90e+1).