Coupe de France : Monaco se qualifie à Lyon au terme d'un quart de finale heurté

, modifié à
  • A
  • A
monaco coupe de france
Monaco s'est qualifié face à Lyon, mercredi soir. © AFP
Partagez sur :
Monaco a battu Lyon (2-0) et s'est qualifié pour les demi-finales de la Coupe de France, mercredi soir, au terme d'une rencontre heurtée que les Lyonnais ont terminée à dix. 

Un but de Wissam Ben Yedder sur penalty puis un autre de Kevin Volland inscrits en seconde période a permis à Monaco, mercredi au Groupama stadium, de se qualifier pour les demi-finales de la Coupe de France aux dépens de Lyon, battu 2 à 0, puni pour son inefficacité en première période. Les Lyonnais ont en outre été réduits à dix après l'exclusion du jeune Sinaly Diomandé (2e carton jaune) coupable d'une faute sur Fodé Ballo-Touré qui a provoqué le penalty accordé aux Monégasques à la 53e minute. Neuf minutes plus tard, c'est l'Allemand Volland qui a doublé l'écart et assuré, d'un puissant tir placé sous la barre (62), la qualification du club princier qui a su demeurer solide pour résister et attendre son heure avant de porter l'estocade.

L'ASM, 3e de la Ligue 1 et toujours en course pour le titre de champion, peut donc toujours envisager le doublé alors que pour l'OL, c'est une occasion de gagner un trophée pour la première fois depuis 2012 et sa dernière victoire en Coupe de France, qui s'évanouit. Il ne lui reste donc plus que le championnat où les Rhodaniens ont l'objectif de monter sur le podium afin de retrouver la Ligue des champions avec un double rendez-vous capital, dès dimanche contre Lille au Groupama stadium et le 2 mai... à Monaco.

Une première période tout à l'avantage de l'OL

Mais avant cela, les Lyonnais devront à la fois digérer leur déception et leur échec, d'autant qu'ils ont laissé passer leur chance avant la mi-temps, mais aussi retrouver leur calme. Car ils n'ont affiché ni l'efficacité ni la sérénité des grandes équipes. Ils ont reçu sur ce match sept cartons dont deux pour le seul Diomandé alors que Rudi Garcia a été exclu dès la 23e minute pour contestation.

Alors que les deux clubs avaient changé la moitié de leur équipe par rapport à la dernière journée de Ligue 1, la première période a pourtant été tout à l'avantage de l'OL avec notamment trois tentatives qui ont touché les montants en quatre minutes. Après une action de Melvin Bard, Maxwel Cornet a tiré sur le poteau (31) avant que Marcelo n'envoie une reprise de la tête lui aussi sur le poteau à la réception d'un corner joué par Memphis Depay (33). Enfin, après une passe de la tête du Néerlandais, un tir de Maxence Caqueret a touché le dessus de la transversale (35). Par ailleurs, le gardien Radoslaw Majecki s'est interposé devant Bard (12) et Paquetà (16) alors que Cornet a envoyé le ballon au-dessus (13).

L'arbitre a eu bien du mal à contenir les deux équipes

Ces actions ont symbolisé la domination de Lyon sur cette première moitié de match animée et intéressante pour l'OL mais également électrique avec des avertissements rapidement distribués aux Lyonnais Sinaly Diomandé (7) et Thiago Mendes (10). Kevin Volland, du côté monégasque, avait quant à lui été averti dès les premières secondes par Stéphanie Frappart qui a eu bien du mal à contenir les deux équipes.

Ironie de l'histoire, la saison dernière, l'OL avait été éliminé au stade des demi-finales de l'épreuve, sur son terrain par Paris Saint-Germain (5-1) et s'était écroulé après avoir été, là aussi, réduit à dix après l'exclusion de Fernando Marçal à l'heure de jeu, qui avait également provoqué un penalty.