Allemagne-France : "Ce n'est jamais évident, un match de rentrée", estime Deschamps

, modifié à
  • A
  • A
Didier Deschamps équipe de France Allemagne FRANCK FIFE / AFP 1280
Didier Deschamps et les Bleus ont concédé le nul en Allemagne. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Le sélectionneur des Bleus s'est satisfait du nul des Bleus en Allemagne (0-0), pour leur premier match depuis leur sacre mondial. 

Les Bleus ont résisté à l'Allemagne. L'équipe de France a réussi à préserver le match nul à Munich (0-0) pour son premier match depuis son sacre planétaire, jeudi soir, à l'occasion de la première journée de la Ligue des nations. Didier Deschamps, conscient des difficultés de ses joueurs en seconde période, s'est satisfait de ce résultat. "Avec cette équipe d'Allemagne qui a poussé, nous avons fini le match à l'énergie. Ce n'est jamais évident, un match de rentrée, la plupart des joueurs ont repris l'entraînement il y a trois semaines seulement. Au niveau athlétique, ils ne sont pas tous au mieux de leur forme", a convenu le sélectionneur des champions du monde en titre. 

"On a tenu bon". Benjamin Pavard a de son coté salué la solidarité des Bleus, alors que les Allemands se sont procurés de grosses occasions en fin de match. "On s'attendait à un match très compliqué contre une très bonne équipe allemande. On savait qu'ils avaient à cœur de se rattraper après leur Coupe du monde (où ils ont été éliminés au premier tour, ndlr). On a beaucoup subi mais on a été solidaires, tous, les 23, donc c'est bien aussi de prendre un point aujourd'hui, de ne pas perdre, c'était important. Cela s'est joué sur le physique mais on a tenu bon", a analysé le défenseur de l'équipe de France

Deschamps "content" pour Areola. La satisfaction de la soirée côté tricolore s'appelle Alphonse Areola. Pour sa première sélection, le gardien du PSG a été héroïque, avec plusieurs parades de grande classe en fin de partie. "Je suis très content pour lui. Ce n'est jamais évident une première sélection", a déclaré Didier Deschamps. "Même s'il était venu 29 fois avec nous, il n'avait pas eu de temps de jeu. Il sait que j'ai confiance en lui. L'opportunité s'est présentée, il l'a bien saisie avec son calme et sa sérénité habituels. Ça va lui donner encore plus de confiance et il en a déjà beaucoup." Areola aura une nouvelle occasion de briller dès dimanche soir, pour la deuxième journée de la Ligue des nations face aux Pays-Bas, au Stade de France.