L'État contre le Grand Prix de France de F1

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

L'État s'oppose à l'organisation du Grand prix de France de Formule 1. A la suite d'une discussion avec le président de la fédération française de sport automobile (FFSA), Nicolas Deschaux, la ministre des Sports, Valérie Fourneyron a confirmé qu'elle ne cautionnait pas l'organisation d'un Grand Prix de France dès 2013, rapporte Le Monde.

En période de crise, la ministre des Sports ne souhaite pas que l'argent public finance un tel événement sportif. Un événement privé qu'elle considère autant comme "un produit économique qu'une compétition sportive" et qui ne rapporterait pas d'argent à l'État, précise le quotidien du soir.