"Je leur ai dit 'arrêtez, vous faites une boulette monstrueuse'" : écoutez le témoignage de Jacques, voisin de l'homme que l'on a pris pour Xavier Dupont de Ligonnès

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Un homme soupçonné d'être Xavier Dupont de Ligonnès a été arrêté vendredi à l'aéroport de Glasgow. Il s'agissait en réalité d'une méprise.
TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès, avait appelé dès vendredi soir à la "prudence" après l'interpellation d'un homme en Écosse suspecté d'être Xavier Dupont de Ligonnès, en cavale depuis huit ans et soupçonné d'avoir tué sa femme et ses quatre enfants en 2011 à Nantes. A son arrivée à Glasgow, l'homme avait été contrôlé, et selon la police anglaise, ses empreintes correspondaient. Il voyageait avec un passeport sous une autre identité, sous le nom de Guy Joao. Mais selon les informations d'Europe 1, l'homme arrêté vendredi soir n'est finalement pas Xavier Dupont de Ligonnès, à en croire le test ADN fait par les Écossais.

La veille, les enquêteurs avaient également procédé à une perquisition dans le domicile situé à l'adresse inscrite sur ce passeport, dans les Yvelines. Et un témoignage était venu semer le trouble. Jacques, un voisin du domicile perquisitionné, qui se dit proche de Guy Joao, doutait depuis le début que l'homme arrêté puisse être Xavier Dupont de Ligonnès. Il s'en était expliqué sur Europe 1.

"Vous faites une boulette monstrueuse"

"Vendredi matin il a pris l'avion, comme il fait d'habitude. Il rentrait en Écosse, sa femme l'attendait à Glasgow. On l'a eu tout à l'heure au téléphone, et elle dit 'voilà, ils l'ont arrêté, je n'ai pas plus de nouvelles'. Elle est effarée. Il n'a rien à voir ! Même s'il a pris X années de plus, il n'a rien à voir avec cette tronche là ! C'est un homme qui est grand, visage rond, rien à voir !", estime Jacques. "Même avec de la chirurgie esthétique, c'est pas possible", racontait-il au micro d'Europe 1.

"Pendant la perquisition, je suis monté pour essayer de voir un policier, pour leur dire qu'ils étaient en train de se planter lamentablement. Ça fait 30 ans que je le connais ce mec là, c'était un ami. J'ai été à son mariage en Écosse. Je leur ai dit 'mais arrêtez, vous faites une boulette monstrueuse'. Si demain le test ADN confirme que c'est lui, je peux vous garantir que là, ce n'est pas possible", poursuit cet habitant des Yvelines, encore sous le choc de la nouvelle. 

D'autres voisins de Guy Joao, interrogés par l'AFP, avaient également fait part de leurs doutes, à l'image de Mario Vieira, 75 ans, qui assure le connaître depuis 45 ans. Selon lui, Guy Joao "aura 70 ans le 11 avril prochain". "Il fait 1,85 m, 90 kg et il est chauve. Son père était un légionnaire portugais, sa mère, Charlotte, venait de la Beauce", a-t-il ajouté. Le témoin a également assuré que son voisin s'était fait "piquer ses documents d'identité dans sa sacoche à (l'aéroport de Roissy) Charles-de-Gaulle en 2014".