Sans touristes, les îles du Frioul réservées aux locaux : "De vraies petites vacances"

  • A
  • A
Les habitants de la régions de Marseille profitent de la Pentecôte pour se rendre sur les îles du Frioul (photo d'illustration). 1:19
Les habitants de la régions de Marseille profitent de la Pentecôte pour se rendre sur les îles du Frioul (photo d'illustration). © GERARD JULIEN / AFP
Partagez sur :
Le week-end de Pentecôte débute sous un grand ciel bleu et ensoleillé. A Marseille, alors que le déconfinement se poursuit, les phocéens décident de prendre le large en direction les îles du Frioul, avant l'arrivée des touristes.
REPORTAGE

D'habitude prises d'assaut par les touristes, les îles du Frioul restent le repère des phocéens quelques jours de plus. En ce week-end de Pentecôte, les habitants de la région de Marseille profitent du beau temps sur ce petit archipel à quelques encablures du port. Europe 1 les a suivis, samedi.

"De vraies petites vacances : détente sur la terrasse avec vue sur le port !" Arborant shorts et maillots de football sur le quai d'embarquement, Alexandre et Jérémie, deux étudiants de Salon-de-Provence, attendent leur bateau avec quatre gros sacs à leurs pieds. "Il n'y a pas beaucoup d'habits à l'intérieur", s'amuse l'un d'eux. "Il y a tout ce qu'il faut : la glacière, les chips, les chipos."

"Il faut en profiter avant que ce soit le rush"

Alors que les mesures de confinement tombent peu un peu, l'attente est moins longue qu'à l'accoutumée, alors même que les rotations de navettes sont minimales. Les rares personnes sur le pont ont un programme pour le moins alléchant : "J'adore être sur une serviette et j'ai acheté une clé 4G pour me servir un peu d'internet et regarder un western si le temps se gâte un peu", lance Armand qui se présente comme "Monsieur bronzette".

L'afflux de touristes n'est pas pour tout de suite. "Il faut en profiter avant que ce soit le rush", s'exclame Christelle, venue chercher un peu de tranquillité l'espace de deux jours. "On va se baigner en arrivant, dans une calanque bien éloignée pour qu'il n'y ait pas trop de monde." Les îles du Frioul connaissent très certainement leurs ultimes jours de calme avant le raz-de-marée.

Europe 1
Par Stéphane Frangy édité par Antoine Cuny-Le Callet