Vents violents : fin de l'alerte orange en Auvergne-Rhône-Alpes

, modifié à
  • A
  • A
La population était appelée à la plus grande prudence.
La population était appelée à la plus grande prudence. © FRANCOIS GUILLOT / AFP
Partagez sur :
Des vents violents se sont abattus sur le Rhône, la Loire, la Haute-Loire et l'Isère depuis mercredi soir, qui ont notamment perturbé le trafic ferroviaire.

Météo-France a levé jeudi après-midi la vigilance orange instaurée la veille pour quatre départements d'Auvergne-Rhône-Alpes en raison de vents violents, qui ont notamment perturbé le trafic ferroviaire. Les départements concernés étaient le Rhône, la Loire, la Haute-Loire et l'Isère, selon un bulletin de l'institut météorologique. Il s'agissait d'un épisode de vents "se produisant deux à trois fois par an".

Quelques rafales persistent

Le vent de sud soufflait néanmoins toujours très fort sur le Lyonnais et surtout l'Isère peu après 16h. Mais les rafales étaient de plus en plus espacées et les intensités moins fortes, avec 60 à 80 kilomètres/heure en plaine, localement 90 km/h, précise Météo-France. En montagne, notamment sur le plateau du Vercors, des rafales supérieures à 100 km/h étaient encore observées.

Perturbations sur des TER

Conséquence des vents violents : plusieurs lignes de TER en direction de Lyon étaient encore impactées en milieu d'après-midi dans le département du Rhône, notamment en raison d'un arbre tombé sur les voies, selon la SNCF. Les trains en provenance de Grenoble, Genève ou encore Chambéry affichaient aussi des retards. Un poids lourd s'est également couché sur un pont autoroutier à Givors, au sud de Lyon, à cause de violentes rafales.

Par ailleurs, une femme de 81 ans est morte jeudi, ensevelie dans un glissement de terrain qui a détruit sa maison, consécutif aux forts orages qui se sont abattus sur la Lozère dans l'après-midi, ont indiqué les pompiers.