Tempête Ciara : Le trafic des ferries interrompu entre Douvres et Calais

  • A
  • A
Comme la France, le Royaume-Uni se prépare à l'arrivée de la tempête Ciara qui devrait balayer les Iles britanniques dimanche.
Comme la France, le Royaume-Uni se prépare à l'arrivée de la tempête Ciara qui devrait balayer les Iles britanniques dimanche. © GLYN KIRK / AFP
Partagez sur :
En raison du vent violent qui souffle déjà dans la Manche, la circulation des ferries est interrompue "jusqu'à nouvel ordre" entre les ports de Calais et de Douvres. Les rafales pourraient atteindre entre "110 et 140km/h" dans ce secteur. 

La circulation des ferries dans la Manche entre Calais et Douvres a été interrompue dimanche midi et "jusqu'à nouvel ordre" en raison de la tempête Ciara, à l'origine de vents violents soufflant sur le littoral. "Les conditions de navigation sont trop dangereuses, à cause du vent", a expliqué auprès de l'AFP la porte-parole du port de Boulogne-Calais. "A Calais comme à Douvres, les entrées et sorties de port sont extrêmement compliquées quand il y a des rafales trop violentes. Ce matin, plusieurs bateaux n'ont pas pu partir, et les prévisions ne permettent pas d'attendre une amélioration dans les prochaines heures", a-t-elle ajouté.

35 départements en alerte orange

Selon Météo-France, dimanche, les rafales de vent vont "se généraliser sur les régions du Nord-Ouest du pays", et pourront atteindre "110 à 140 km/h sur les régions littorales et près des frontières nord". Trente-cinq départements de la moitié nord de la France ont été placés en alerte orange.

"En raison des mauvaises conditions météorologiques, le port est actuellement fermé au trafic maritime", a annoncé le port de Douvres sur Twitter en fin de matinée. "Le port est ouvert pour les clients, mais nous vous conseillons de vérifier les dernières informations auprès de votre compagnie de ferry". Quelques minutes plus tard, le port de Calais a diffusé à son tour un message identique. En temps normal, un ferry quitte chaque port pour traverser la Manche toutes les 45 minutes environ.

Selon un correspondant de l'AFP à Calais, un ferry de la compagnie DFDS s'est mis à la cape, soit face au vent et aux vagues avec le moteur tournant au ralenti pour rester immobile malgré les courants, au large de Wissant, légèrement à l'abri des vents derrière le Cap Gris-Nez. Trois autres ferries, dont deux de la compagnie P&O et un de DFDS, sont dans le même cas, en attente, devant Douvres.