Taux record de réussite au bac : quelles conséquences dans les facs ?

, modifié à
  • A
  • A
Baccalauréat Lycée Ecole Université Fac 1:13
Le taux de réussite au bac est exceptionnellement haut cette année. Photo d'archives. © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :
Pas moins de 91,5% des 740.000 candidats ont eu leur bac du premier coup, un record absolu pour cette session exceptionnelle. Cela pourrait néanmoins causer un engorgement sur la plateforme Parcoursup et dans les universités à la rentrée prochaine. Explications.
DÉCRYPTAGE

Ce sont des taux de réussite jamais vus au baccalauréat : 91,5% des candidats ont décroché leur diplôme du premier coup pour cette session marquée par la crise du coronavirus, soit près de 14 points de plus que l'an dernier. Le précédent record datait de 2016 avec un taux de réussite final de 88,6%. Mais ce cru 2020 conduit les universités à s'interroger sur d'éventuels embouteillages dans leurs établissements à la rentrée.

C'est le taux de réussite dans les filières générales qui alerte le plus dans les facs. Il est encore plus élevé que le taux général, à 94,3%. C'est presque 15 points de plus que l'an dernier. Ces candidats aux bacs S, ES et L sont précisément ceux qui se dirigent le plus vers l'université à la rentrée suivante.

Des places qui ne se libèrent pas ?

"Le nombre d'étudiants qui vont arriver dans l'enseignement supérieur va être supérieur à nos capacités d'accueil", explique Gilles Roussel, à la tête de la Conférence des présidents d'université. "Les années précédentes, il y avait un certain nombre de places qui se libéraient à la suite du bac. Cette année, elles ne vont pas se libérer."

"On va avoir plus d'étudiants qui vont rester en attente d'une place dans l'enseignement supérieur", poursuit Gilles Roussel à propos de ce double risque d'engorgement. Les 20% d'élèves qui n'ont pas encore reçu de réponse positive sur Parcoursup devront donc prendre leur mal en patience en vue de la rentrée, qui s'annonce elle aussi particulière après la crise du Covid-19.