Bac 2020 : taux de réussite avant rattrapage de 91,5%, un "record"

, modifié à
  • A
  • A
© Mike LEYRAL / AFP
Partagez sur :
Le taux du réussite du baccalauréat 2020 atteint 91,5% avant rattrapage, a annoncé mardi soir le ministère de l'Éducation. Il s'agit d'un "record", ce taux décollant de 13,7 points par rapport à l'an passé.

Réussite record pour ce cru très particulier du baccalauréat. Le taux de réussite au bac 2020, durement marqué par la crise du coronavirus, atteint 91,5%, soit une hausse de 13,7 points par rapport au bac 2019, a annoncé mardi le ministère de l'Éducation. Le précédent record de taux de réussite au bac général remonte à 2016 et était de 88,6%.

Au total, 657.300 candidats sont reçus à l’issue du premier groupe, soit 92.800 de plus que l'an dernier. Par ailleurs, 19.700 candidats sont ajournés (un taux d'échec de 2,7%, soit 5,2 points de moins qu’en juin 2019). Pour ce qui est des rattrapages, 40.900 candidats pourront s'y présenter dès mercredi. Leur proportion parmi les candidats présents à l’examen (5,8%) diminue, elle, de 8,5 points.

89,4% pour le bac technologique, 87,4% en filière professionnelle

Avec 89,4%, le taux d’admis à l’issue du premier groupe d’épreuves du baccalauréat technologique atteint lui aussi des sommets, avec 13,9 points de plus par rapport à la session 2019. Une hausse qui atteint 15,8 points en filière STMG (sciences et technologies du management et de la gestion) avec 87,2% de candidats admis. Les baccalauréats professionnels ne sont pas en reste. Le taux d’admis à l’issue du premier groupe est de 87,4%, soit 11,6 points de plus qu’à la session 2019. 

Les résultats de l'examen étaient pour la plupart déjà connus individuellement par les élèves en raison de la prise en compte du contrôle continu cette année, bouleversée par la crise du coronavirus. 

"Pas de tout choquant", dit Jean-Michel Blanquer

Exceptionnellement, les candidats qui échouent au rattrapage en raison de circonstances particulières (deuil d'un proche, maladie...) pourront repasser les épreuves au mois de septembre. "Comme on s'y attendait, il y a plus d'admis" et "le fait qu'environ neuf élèves sur dix aient le baccalauréat n'est pas du tout choquant", a estimé le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer, interrogé sur BFMTV. Le ministre a ajouté qu'il "faut que les élèves qui s'inscrivent dans l'Enseignement supérieur puissent avoir une place, c'est le plus important". "Environ 8 lycéens sur 10 ont déjà une affectation", a-t-il ensuite assuré. 

Initialement, la réforme prévue par le ministre Jean-Michel Blanquer devait faire la part belle au contrôle continu à partir de l'an prochain. L'épidémie de coronavirus aura précipité les choses : cette année, seules ont compté les notes des premier et deuxième trimestres pour la délivrance de l'examen.