Sophie Cluzel : "Le handicap, c'est l'affaire de tous"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
La secrétaire d'Etat en charge des Personnes handicapées a expliqué sur Europe 1 comment elle compte "changer la vie quotidienne" des personnes en situation de handicap, alors qu'un comité interministériel s'est tenu sur le sujet, jeudi.
INTERVIEW

Mieux intégrer et "changer la vie quotidienne" des personnes handicapées. Voilà l'objectif poursuivi par le comité interministériel du handicap, qui s'est réuni pour la deuxième fois, jeudi à Matignon. Tous les ministres du gouvernement étaient donc réunis à cette occasion car, "le handicap, c'est l'affaire de tous", assène Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées, au micro de François Clauss sur Europe 1.

Droits des personnes handicapées : ce que prévoit le plan du gouvernement :

Des mesures importantes ont été prises à cette occasion : le droit de vote et le droit de se marier, se pacser ou divorcer, notamment. "Peu de Français savent que" les personnes majeures protégées sous tutelle ont besoin de "demander l'autorisation au juge pour se marier, pour divorcer, pour se pacser" mais aussi pour avoir "l'accès aux soins".

"Remettre ces personnes en pleine dignité." Sophie Cluzel pointe cette "tendance" avec "beaucoup trop de protection", qui empêche "la citoyenneté" de certaines personnes. Avec Nicole Belloubet, la ministre de la Justice, "on veut faire cesser ça" afin de "remettre ces personnes en pleine dignité, en autonomie, en émancipation", promet Sophie Cluzel.

 

>> De 17h à 20h, c’est le grand journal du soir avec Matthieu Belliard sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Elle évoque par ailleurs une "grande mesure phare", qui est "la simplification des droits administratifs". Les personnes en situation de handicap doivent régulièrement renouveler leur dossier auprès des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) afin de continuer à bénéficier de leurs droits.

"Ouvertures de droits à vie pour les handicapés stabilisés." C'est "humiliant de devoir toujours reprouver son handicap", reconnaît Sophie Cluzel. "C’est bien ça que l’on veut faire cesser avec des ouvertures de droits à vie pour les handicapés stabilisés", assure la secrétaire d'Etat. Cette disposition aura par ailleurs l'avantage de "soulager" les MDPH qui vont ainsi "pouvoir traiter beaucoup plus rapidement les autres dossiers".

Sophie Cluzel promet ainsi de "simplifier, alléger la vie quotidienne des personnes handicapées, tout en maintenant" la protection de la mise sous tutelle "qui, pour certains, est indispensable".

Europe 1
Par Grégoire Duhurcau