Six départements du nord et de l'ouest de la France placés en vigilance orange inondation

, modifié à
  • A
  • A
En Vendée, Charente-Maritime, Gironde, Pas-de-Calais, Seine-Maritime et dans l'Eure, l'alerte inondations est prévue entre jeudi 12h et vendredi 6h.
En Vendée, Charente-Maritime, Gironde, Pas-de-Calais, Seine-Maritime et dans l'Eure, l'alerte inondations est prévue entre jeudi 12h et vendredi 6h. © AFP
Partagez sur :
Six départements du nord et de l'ouest ont été placés jeudi en vigilance orange inondation par Météo-France. L'alerte est prévue pour débuter à 12h, et se terminera vendredi à 6h.

Vigilance orange inondation pour six départements "dans un contexte de grandes marées", a annoncé Météo-France, jeudi.
Dans ces départements du nord et de l'ouest, la Vendée, la Charente-Maritime, la Gironde, le Pas-de-Calais, la Seine-Maritime et l'Eure, l'alerte est prévue entre jeudi 12h et vendredi 6h. 

Risques d'inondations sévères et rapides du littoral

alors qu'une attention particulière est portée en Manche, notamment sur l'ouest du Pas-de-Calais, Météo-France décrit un "épisode de fortes vagues. "La mer est forte. Une houle de nord-ouest se propage jusqu'au fond du golfe de Gascogne". Selon le prévisionniste, "les submersions marines peuvent provoquer des inondations sévères et rapides du littoral, des ports et des embouchures de fleuves et rivières. Les vagues peuvent, quant à elles, endommager des infrastructures côtières par effet mécanique et provoquer des envahissements d'eau par projection. Ces deux phénomènes, lorsqu'ils sont simultanés, sont particulièrement destructeurs".

Submersions par débordement sur les parties basses

Le prévisionniste prévient qu'en période "de grandes marées (coefficient 115 jeudi matin, 111 jeudi soir), la conjonction de niveaux marins élevés et de fortes vagues risque d'engendrer, au moment des pleines mers, des submersions par débordement sur les parties basses du littoral". Les "forts débits des cours d'eau" peuvent aussi "occasionner par endroit des surélévations des niveaux marins déjà particulièrement importants".