RER et Transilien : la circulation des trains sera compliquée… pendant les huit prochaines années

  • A
  • A
Depuis deux ans, les travaux de rénovation étaient effectués le week-end ou la nuit. Mais cette cadence "ne suffit plus", selon le directeur SNCF Réseau Île-de-France.
Depuis deux ans, les travaux de rénovation étaient effectués le week-end ou la nuit. Mais cette cadence "ne suffit plus", selon le directeur SNCF Réseau Île-de-France. © AFP
Partagez sur :
Le directeur général de Transilien et le directeur de SNCF Réseau Île-de-France ont reconnu lundi que la circulation des trains devrait être perturbée encore pendant plusieurs années à cause de travaux.

Ralentissements, retards, arrêts non desservis… La circulation des RER et des Transiliens risque d'être perturbée encore pendant plusieurs années, ont reconnu lundi Alain Krakovitch, le directeur général de Transilien et Didier Bense, directeur de SNCF Réseau Île-de-France, dans un entretien au Parisien.

Une accumulation de travaux. La raison ? L'accumulation de travaux prévue dans les huit années à venir avec la rénovation des réseaux, notamment le remplacement des caténaires des RER B et C et les travaux de développement du réseau, avec les projets Éole, le prolongement du RER E et le Grand Paris Express, un réseau de lignes de métro autour de Paris.  

"On entre dans une phase difficile, car nous menons énormément de chantiers, tout en devant composer avec les trois millions de voyageurs quotidiens sur les RER et les Transilien", précise Didier Bense. Depuis deux ans, les travaux de rénovation étaient effectués le week-end ou la nuit. Mais cette cadence "ne suffit plus", affirme le directeur de SNCF Réseau Île-de-France qui précise que d'ici à 2025 ce sont 4 à 4,5 millions de personnes qui utiliseront ce réseau. Pour tenir les délais, des lignes devront être coupées pendant plusieurs jours d'affilée. D'autant que tout report est impossible du fait de l'organisation des Jeux olympiques 2024, ajoute Didier Bense. 

"Des bus de substitutions". Pour rendre la galère "plus supportable" pour les voyageurs, les deux responsables assurent que les offres de transport seront renforcées. "En moyenne et grande couronnes, la réponse passe par la mise en place de services de bus de substitution de qualité", détaille Didier Bense. Surtout, la SNCF assure que les usagers seront informés en temps et en heure. "Il est indispensable que nous soyons le plus pédagogues et les plus transparents possible et que nous délivrions des informations claires à nos clients sur les plans de transport, les itinéraires alternatifs, les bus de substitution géolocalisés", insiste Alain Krakovitch, le directeur général de Transilien. Une information qui devrait être diffusée dans les gares, dans les trains mais aussi sur les smartphones, sur l'application SNCF.