Réforme des retraites : les syndicats de profs déposent un préavis de grève pour le 5 décembre

  • A
  • A
grève retraite
A quelques jours de la grève du 5 décembre, les enseignants sont mobilisés pour défendre leur retraite. © AFP
Partagez sur :
Les enseignants se mobilisent à leur tour pour la grève du 5 décembre. Ils seraient les plus impactés par la réforme des retraite prévue par le gouvernement. Ce dernier a donc prévu de faire un geste, même si aucun scénario n'est encore avancé. Mais l'idée c'est d'augmenter les primes des enseignants. Europe 1 décrypte ce coup de pouce. 

A quelques jours de la grève du 5 décembre, les enseignants sont mobilisés. Ils sont 900.000, et leur profession est la plus impactée par la réforme de Jean-Paul Delevoye. A deux titres : d'abord parce que la nouvelle retraite à points ne sera plus calculée sur les six derniers mois mais tout au long de la carrière. Or les profs eux, n'ont des hauts salaires qu'en fin de carrière. Mais aussi parce que les primes seront intégrées dans le calcul de la retraite, et que les enseignants sont ceux qui ont le moins de primes parmi les fonctionnaires.

 

Un effort du gouvernement

Pour le gouvernement, c'est clair, les enseignants sont avec les infirmiers les grands perdants de cette réforme. Il a donc décidé de faire un gros effort. Même si, à ce stade aucun scénario n'est chiffré. L'idée c'est d'augmenter les primes des enseignants, dans le primaire, elles représentent 10% de leur salaire, dans le secondaire c'est 20%.

Progressivement, les primes pourraient augmenter jusqu'à 50% avec la même base de salaire ce qui pourrait représenter 1.000 euros en plus sur la  feuille de paye. Un coup de pouce énorme sur un salaire net de 2.500 euros par exemple. Cet engagement sera même écrit noir sur blanc dans la future loi Delevoye.

Mais les syndicats eux veulent une augmentation de leur grille et donc de leur salaire et pas de leur prime. Ils s'inquiètent d'une rémunération à la carte : puisque tous les profs n'ont pas de prime, il faut faire des heures supplémentaires ou travailler en REP (Réseau d’éducation prioritaire). Et les professeurs ne veulent pas y être obligés pour gagner plus. Raison pour laquelle la plupart des syndicats ont déposé un préavis de grève pour le 5 décembre.