Réforme des retraites : "Les Français adhèrent à un système universel avec des règles communes", salue Delevoye

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Interrogé par Matthieu Belliard sur Europe 1, le haut-commissaire à la réforme des retraites indique que les orientations données par Emmanuel Macron font consensus chez les Français qui ont participé à la consultation citoyenne.

Le compte-rendu de la consultation citoyenne sur la réforme des retraites est désormais entre les mains du gouvernement. Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire en charge du dossier a rendu sa copie jeudi, après six mois de consultation des Français, au cours desquels quelque 35.000 contributions ont été formulées. "Nous avons été très frappé de voir la convergence de points de vue entre les citoyens, les partenaires sociaux et certaines positions politiques", explique-t-il au micro de Matthieu Belliard sur Europe 1. "Nos concitoyens portent un regard critique et très lucide sur le système actuel. C'est un système illisible, complexe, fragile et injuste".

Un principe d'universalité... En pleine grogne des "gilets jaunes", qui réclament depuis plus d'un mois un changement de cap quant à la politique économique et fiscale, Emmanuel Macron peut ainsi pousser un soupir de soulagement puisque 77% des Français ont plébiscité l'instauration d'un système universel de retraites, l'une des mesures phares de son programme présidentiel. "Ils adhèrent à un système universel avec des règles communes pour tous, au point qu'ils nous interpellent en disant : l'universalité, comment la rendre compatible avec certaines spécificités et particularités ?", relève l'ancien ministre de la Fonction publique de Jacques Chirac.

 

>> De 17h à 20h, c’est le grand journal du soir avec Matthieu Belliard sur Europe 1.

... et de solidarité. Mais les citoyens (65%) se prononcent également en faveur du maintien d'un âge minimum de départ à la retraite (62 ans). Ils affirment par ailleurs leur attachement au principe de solidarité, puisque 92% d'entre eux se disent favorables à la mise en place d'un dispositif qui assurerait une pension supérieure au minimum vieillesse à ceux qui, toute leur vie, ont perçu un revenu inférieur ou égal au Smic.

"Un pacte générationnel". Parmi les autres propositions qui remportent l'adhésion des Français figure aussi la mise en place d'un compte parental, afin de prendre en compte, dans le calcul de la retraite, l'impact qu'a pu avoir l'arrivée d'un enfant sur la vie professionnelle. 91% des sondés demandent également à ce que l'acquisition de droits soit étendue aux périodes de formation professionnelle, d'apprentissage ou d'alternance. "Je pense aux jeunes, dans un système où beaucoup d'entre eux ne voient pas des raisons de cotiser parce qu'ils n'auront pas de retraites. Or, sans la confiance des jeunes, c'est un système qui sera déséquilibré. On a besoin de retrouver un pacte générationnel", soutient Jean-Paul Delevoye.

Enfin, près de neuf citoyens sur dix réclament la mise en place d'une instance d'évaluation du système. "Les citoyens sont  très demandeurs d'équité, mais aussi de transparence", salue le haut-commissaire à la réforme des retraites.