Que va changer la loi Climat pour notre logement ?

  • A
  • A
De nouvelles règles pourront être imposées aux propriétaires de logements dits "passoires thermiques". 1:30
De nouvelles règles pourront être imposées aux propriétaires de logements dits "passoires thermiques". © PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :
La loi Climat-Résilience s’apprête à être votée solennellement à l’Assemblée nationale avant de rejoindre le Sénat pour que se poursuivent les débats. Et l’un des objectifs de ce projet de loi est de s’attaquer aux passoires thermiques, soit près d’un logement sur cinq. Europe 1 décrypte ce que le texte pourrait changer pour les propriétaires. 

En France, 17% des logements sont très énergivores. Un constat amené à évoluer avec le projet de loi Climat-Résilience dont le vote solennel a lieu mardi à l’Assemblée nationale. Tout un volet est consacré à la rénovation énergétique, avec un objectif : s'attaquer aux passoires thermiques. Le texte sera ensuite envoyé au Sénat pour y être examiné. Et s’il est validé, les propriétaires de ces biens auront de nouvelles obligations.

Si vous êtes propriétaire d'un logement classé G, il vous sera impossible de le louer en l'état à partir de 2025. Il vous faudra faire des rénovations énergétiques. Par ailleurs, dès 2023, les loyers des passoires thermiques seront gelés pour inciter les propriétaires à faire des travaux.

Un "accompagnateur rénov" pour aider durant les travaux 

Si vous décidez alors de vendre votre bien, vous aurez l'obligation de réaliser un audit thermique afin que l'acquéreur connaisse précisément l'état du logement. Ces nouvelles règles en matière de DPE - Diagnostic de performance énergétique -, pourraient changer le comportement des acheteurs. "Aujourd’hui, quand on fait de l’immobilier, il n’y a que l’emplacement qui compte. Demain, indéniablement, il y aura le DPE", assure Yannick Ainouch, PDG du réseau de diagnostique immobilier Ex'im. Il poursuit : "Qui va acheter un bien qui consomme beaucoup d’énergie ? Ce ne sera plus intéressant".

Autre mesure phare du projet de loi : la création d'un "accompagnateur rénov". Il aura pour mission d'aider les propriétaires qui effectuent ces travaux, du plan de financement au suivi du chantier de rénovation énergétique.

Europe 1
Par Maud Descamps, édité par Manon Bernard