Procès Heaulme : "Nous ne voulons pas un quasi-coupable"

, modifié à
  • A
  • A
© BENOIT PEYRUCQ / AFP
Partagez sur :

Après trois semaines de procès qui n'auront pas permis de faire émerger la vérité, les avocats des parties civiles ont plaidé mardi, devant la cour d'assises de la Moselle. 

DANS LA SALLE D'AUDIENCE

Le procès de Francis Heaulme pour le meurtre de deux enfants en 1986 a connu lundi un de ses rares moments d'émotion quand l'avocate de la mère d'une victime a réussi là où la cour avait jusqu'alors échoué : lui tirer quelques mots. Mais le "routard du crime" a une nouvelle fois nié avoir tué Cyril et Alexandre le 28 septembre 1986 à Montigny-lès-Metz.

Mardi, le procès est entré dans sa dernière ligne droite avec le début des plaidoiries des parties civiles, divisées sur la culpabilité de Francis Heaulme. Trente ans après cette enquête bâclée, et dont les scellés ont été détruits, les jurés ont jusqu'à jeudi pour décider s'ils ont réussi ou non à se forger une intime conviction concernant Francis Heaulme.

Revivez cette journée d'audience avec Salomé Legrand, envoyée spéciale d'Europe 1 aux assises de la Moselle, à Metz.