Prix du gaz, vaccins, Pass Navigo : ce qui change au 1er juin

, modifié à
  • A
  • A
Le gaz et certains actes médicaux coûteront désormais plus chers.
Le gaz et certains actes médicaux coûteront désormais plus chers. © DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :
Désormais, onze vaccins sont obligatoires pour les enfants nés après le 1er janvier 2018. Certains actes médicaux et le gaz seront plus onéreux.

Chaque premier jour du mois apporte son lot de changements. Prix du gaz, obligation de vaccins, gratuité des transports en commun pour les seniors, Europe 1 fait le point.

Hausse des prix du gaz. Après une hausse de 0,4% au mois de mai, le prix du gaz va une nouvelle fois augmenter. La commission de régulation de l'énergie a annoncé mardi que les tarifs réglementés de l'énergie allaient augmenter de 2,1% au 1er juin 2018. Cette augmentation est de 0,7% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson et de près de 2,2% pour les foyers qui se chauffent au gaz. 

11 vaccins obligatoires. À partir du 1er juin, les parents d'enfants nés après le 1er janvier 2018 doivent présenter un carnet de vaccination à jour afin d'obtenir une place en crèche. Il y a désormais onze vaccins obligatoires, contre trois auparavant. Aux vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, déjà obligatoires, s'ajoutent désormais des vaccins contre la coqueluche, l’Hæmophilus influenzæ b, l’hépatite B, le méningocoque C, le pneumocoque, la rougeole, les oreillons et la rubéole. 

Pass Navigo gratuit pour les seniors. Bonne nouvelle pour les seniors qui résident à Paris : ceux âgés de plus de 65 ans pourront désormais obtenir la gratuité du Pass Navigo. Le pass sera également gratuit pour les personnes handicapées. Pour pouvoir en bénéficier, certaines conditions doivent toutefois être remplies comme la résidence dans la capitale depuis au moins trois ans.

Tarifs médicaux. Un médecin peut envoyer un patient consulter un autre confrère pour avoir un autre avis médical. Cet "avis ponctuel du spécialiste correspondant" sera plus onéreux de 2 euros et passe de 48 à 50 euros. Cet avis avait déjà été revalorisé en octobre 2017. Pour les psychiatres, neuropsychiatres ou neurologues, cet acte passe de 60 à 62.50 euros.

Europe 1
Par Dylan Gamba