Premier week-end sans limitation à 10 km : les réservations de bus et de TGV explosent

, modifié à
  • A
  • A
Gare 1:24
Un million de voyageurs sont attendus par la SNCF sur l'axe Atlantique pour le week-end de l'Ascension. © LUDOVIC MARIN / AFP
Partagez sur :
C'est le premier week-end depuis début avril sans interdiction de se déplacer au-delà des 10 kilomètres autour de son domicile. Les Français peuvent à nouveau circuler et en profitent pour prendre l’air. La preuve : les réservations de bus et de TGV explosent, notamment à destination de la côte atlantique.

L’interdiction de se rendre à plus de 10 kilomètres de son domicile, sans motif impérieux, a été levée lundi. Les Français vont alors pouvoir connaître samedi et dimanche leur premier week-end loin de chez eux. Et ils ne s’en privent pas ! Alors que les lignes d’autocars reprennent tout juste du service, les passagers étaient déjà nombreux vendredi à la gare routière de Paris-Bercy.

"J’ai besoin de ne plus sentir les pots d’échappement"

"Ça fait longtemps que je ne suis pas parti, donc j’avais envie de me changer les idées, de prendre l’air. J’ai pris la première date disponible", raconte Corentin au micro d’Europe 1, avant de prendre un car direction Lille. Un peu plus loin, Caroline, 27 ans, a deux gros sacs à ses pieds. Elle attend le départ vers Nantes, où elle a prévu de faire le tour des bords de Loire : "J’ai tous mes bagages pour partir en bivouac trois ou quatre jours. J’ai besoin de voir des levers de soleil et de ne plus sentir les pots d’échappement."

C’est un soulagement aussi pour Maylis, qui vient d’arriver de Caen, pour rendre visite à sa sœur : "Ça fait du bien, surtout quand on est étudiant. Je n’ai pratiquement pas bougé depuis novembre. Ça fait du bien de voyager un peu." Surtout que le prix était attractif : "ça m’a coûté dix euros, c’est cool", ajoute-t-elle.

Un million et demi de billets de trains vendus depuis lundi

Pour la reprise des trajets en car, les tarifs sont très bas, jusqu’à quatre ou cinq fois moins cher que le train. Pour ce week-end, Flixbus, première entreprise du secteur à reprendre son activité, enregistre un taux de remplissage des autocars plus que satisfaisant. Vendredi soir, certains étaient mêmes déjà complets. Même tendance du côté de la SNCF, avec un million et demi de billets vendus depuis lundi, selon les chiffres d’Agnès Ogier, patronne du TGV Atlantique. "Les Français ont envie de partir", constate-t-elle, "et ce sera particulièrement vrai lors du week-end de l'Ascension. A titre d'exemple, sur l'axe Atlantique, on attend un million de voyageurs pour ce week-end-là".

Les destinations balnéaires sont logiquement les plus prisées, avec par exemple Nantes, La Baule, Le Croisic, Hendaye, Biarritz et la côte basque. "Mais on constate quelque chose de plus original et de plus récent : un certain goût pour les Pyrénées et donc pour Tarbes, Pau et Toulouse", complète Agnès Ogier.

Europe 1
Par Diane Berger édité par Léa Leostic