Pourquoi le printemps commence-t-il le 20 mars et non le 21 ?

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Mercredi, nous quitterons l'hiver pour entrer dans le printemps. Ce phénomène astronomique se produira désormais le 20 mars et ce, jusqu'à 2102. 

L'équinoxe de printemps, le jour où l'on quitte l'hiver pour entrer dans le printemps, tombait jusque-là le plus souvent le 21 mars. Mais cet événement astronomique s'est aussi produit vingt fois un 19 mars au 21ème siècle... et il tombera désormais le 20 mars, cette année et jusqu'en 2102, sauf à de rares exceptions près où il tombera le 19. Pourquoi une telle variation de date ? Tout est une question d'inclinaison de la Terre et de notre calendrier pas tout à fait parfait.

Qu'est-ce qu'un équinoxe ?

Tout d'abord l'équinoxe désigne la date à laquelle le jour a exactement la même durée que la nuit. Ce phénomène se produit deux fois dans l'année : pour passer de l'été à l'automne (le 23 septembre) puis de l'hiver au printemps (le 19, le 20 ou le 21 mars). À partir de ces dates, soit les jours raccourcissent (après l'équinoxe de septembre) soit ils rallongent (après celui de mars). À partir de jeudi matin, nous gagneront donc quatre minutes d'ensoleillement chaque jour.

Que se passe-t-il dans le système solaire ?

À 22h58 mercredi 20 mars 2019, le centre du soleil sera exactement à la verticale de l'équateur. L'axe de rotation de la Terre étant incliné, il décrit un cône lors de sa révolution autour du Soleil. Le mouvement apparent de l'astre dans le ciel varie donc tout au long de l'année, la Terre se penchant vers le Soleil pendant six mois puis s'en écartant les six mois suivants.

Pourquoi la date de l'équinoxe de printemps change-t-elle ?

À ce phénomène cosmique vient s'ajouter un élément propre à notre calendrier : le calendrier grégorien adopté au 16ème siècle. Celui-ci ne correspond pas exactement à la durée d'une rotation de la Terre autour du Soleil, soit 365,2422 jours puisque notre calendrier compte 365 jours.

Pour compenser ce léger décalage, nous avons instauré les années bissextiles ; tous les quatre ans, le mois de février comprend un jour de plus. Mais cette "astuce" créé un nouveau déséquilibre qui fait tomber l'équinoxe de printemps un jour plus tôt ou plus tard que le 21 mars.

Europe 1
Par Marthe Ronteix