Pollution : une mère et sa fille attaquent l'État lors d'un "procès de l'air"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Après avoir vécu quinze ans à Saint-Ouen, près de Paris, une mère et sa fille ont saisi la justice pour dénoncer l'inaction de l'État contre la pollution de l'air. Leur affaire est jugée mardi, à Montreuil.
ON DÉCRYPTE

C'est une première en France : une mère et sa fille attaquent l'État pour pollution de l'air ; leur affaire est étudiée mardi devant le tribunal administratif de Montreuil, en Seine-Saint-Denis.

Bronchites, crises d'asthme…

Pendant quinze ans, elles ont vécu à Saint-Ouen, au pied du périphérique parisien, à côté de deux autoroutes. Elles souffraient de bronchites à répétition, de crises d'asthme et leur état de santé s'est aggravé pendant le pic de pollution de décembre 2016. C'est à ce moment-là qu'elles ont saisi la justice, au motif de "carence fautive". Une cinquantaine de personnes avaient également engagé des poursuites, via des associations.

Entendu sur europe1 :
Oui, la pollution de l'air a des conséquences directes sur les gens et qu'il faut donc faire cesser ce trouble

Quelques mois plus tard, elles ont déménagé à Orléans. "Depuis qu'elles sont parties de la région parisienne, elles n'ont plus d'asthme et plus de bronchite", explique Sébastien Vray, fondateur de l'association Respire. "Le procès de l'air devra fixer que oui, la pollution de l'air a des conséquences directes sur les gens et qu'il faut donc faire cesser ce trouble."

Des mesures mal appliquées

Aujourd'hui, elles réclament 160.000 euros d'indemnisation. Leur avocat, Me François Lafforgue, estime que l'État n'a pas respecté les seuils de pollution autorisés et n'a pas non plus pris de mesures suffisantes lors des pics de pollution : "Lorsque des mesures ont été prises, elles ont été mal appliquées. La mesure de circulation alternée n'en était pas une, [car] il n'y avait pas de contrôles, ou très peu", détaille-t-il.

L'inquiétude de cette mère et de sa fille est désormais de développer, dans les années qui viennent, des maladies à cause de cette forte exposition à la pollution pendant plusieurs années, assure leur avocat.

Europe 1
Par Laure Dautriche, édité par Thibaud Le Meneec