"Je ne réalise pas encore" : dans le Pas-de-Calais, une clinique va fermer ses portes le 31 décembre

, modifié à
  • A
  • A
Clinique hôpital
La clinique de Bruay-la-Buissière, dans le pas de Calais, ferme définitivement ses portes. (image d'illustration) © JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :
La seule clinique de Bruay-la-Buissière ferme ses portes lundi et laisse 70 salariés sans emploi, et des patients qui vont devoir se rendre dans des hôpitaux parfois situés à plusieurs dizaines de kilomètres.
REPORTAGE

C'est un Noël un petit peu particulier pour les habitants de Bruay-la-Buissière, dans le Pas-de-Calais, puisque la dernière clinique de la ville de 22.000 âmes va fermer ses portes lundi, placée en liquidation judiciaire. Elle a traité 17.000 patients cette année et dans les couloirs de l'établissement, c'est l'abattement qui domine.

Son parking est déjà pratiquement vide et il y a plus de médecins que de patients dans le bâtiment. "Quand on a appris ça, franchement, c'était très dur", confie Véronique, à l'accueil, des sanglots dans la voix. Cela fait près de 30 ans qu'elle travaille dans cet établissement : "Je ne réalise pas encore mais je sais que tout à l'heure, ce sera terminé", poursuit-elle.

Des hôpitaux voisins inaccessibles ?

Au total, 70 salariés vont perdre leur emploi. Francine est de ceux-là. "Les couloirs et les chambres sont vides, c'est noir, il y avait toujours de l'animation dans les couloirs, dans les halls…", se rappelle cette aide-soignante, en train de ranger ses affaires. "C'est fini, joyeux Noël et bonne année", ironise-t-elle la gorge nouée.

Au deuxième étage encore éclairé, Serge est en pleine séance de rééducation. "Maintenant, je ne sais pas où je vais aller", se désole le senior. "Aux alentours, il n'y a plus rien. Il faut courir à Béthune, à Lens ou Divion." Il s'agit là d'établissements difficilement accessibles pour les nombreux habitants de Bruay-la-Buissière qui n'ont pas de voiture pour s'y rendre.

Europe 1
Par Maximilien Carlier, édité par Théo Mercadier