"On est face à une situation extrêmement injuste", estime le maire de Fosses

, modifié à
  • A
  • A
La préfecture du Val-d'Oise estime que le jeune sans-papiers ne peut bénéficier d'une régularisation à titre exceptionnel. 1:09
La préfecture du Val-d'Oise estime que le jeune sans-papiers ne peut bénéficier d'une régularisation à titre exceptionnel. © Capture d'écran Google Street View
Partagez sur :
Le maire de Fosses, Pierre Barros, explique à Europe 1 qu'il ne comprend pas la décision de la préfecture du Val-d'Oise d'expulser Aymen, le sans-papiers héroïque qui avait sauvé deux enfants d'un incendie en 2015.

C'est une histoire qui rappelle forcément celle de Mamoudou Gassama qui a sauvé un enfant suspendu à un balcon, samedi dernier, à Paris. Mais si le jeune homme, Malien sans papiers, connaît une fin heureuse, avec la régularisation de sa situation, Aymen connaît un dénouement moins heureux. Âgé de 25 ans, le jeune homme venu de Tunisie sans papiers, a sauvé en 2015 deux enfants d'un incendie à Fosses, dans le Val-d'Oise. 

"Ce sont les critères des administrations qu'il faut remettre en cause". Le maire de la commune Pierre Barros lui a alors remis la médaille de la ville pour sa bravoure, mais il y a quelques semaines, Aymen a appris qu'il allait être expulsé. Au micro d'Europe 1, l'élu explique qu'il ne comprend cette décision administrative après un tel acte. "On est quand même face à des situations qui sont extrêmement injustes", déplore-t-il.

"On est face à des personnes qui ont fait des choses formidables et qui ont sauvé des vies aux dépends de la leur. Il y a plein de gens comme ça qui se retrouvent dans des situations déplorables même s'ils ont des choses intéressantes à proposer à la nation française", poursuit Pierre Barros. "En l'occurrence, pour Aymen c'est assez inexplicable. Nos administrations font aussi leur boulot, avec des critères et ce sont ces critères qu'il faut remettre en cause". 

Europe 1
Par Propos recueillis par Clara Garnier-Amouroux, édités par Ophélie Gobinet