Il sauve des enfants d'un incendie en 2015... mais est sommé de quitter le territoire

  • A
  • A
La préfecture du Val-d'Oise estime que le jeune sans-papiers ne peut bénéficier d'une régularisation à titre exceptionnel. © Capture d'écran Google Street View
Partagez sur :

Décoré en 2015 pour avoir sauvé, avec des amis, deux enfants d'un incendie dans leur appartement, Aymen, un sans-papiers de 25 ans, est aujourd'hui prié de quitter le territoire français.

En 2015, le sauvetage de deux enfants pris au piège dans l'incendie de leur appartement à Fosses, dans le Val-d'Oise, n'avait pas été filmée. Mais pour avoir secouru ces deux enfants, Aymen et deux de ses amis avaient été décorés par le maire de la commune pour "acte de bravoure". Venu en 2013 de Tunisie, le jeune homme de 25 ans, sans-papiers, est aujourd'hui sous le coup d'un refus de séjour, assorti d'une obligation de quitter le territoire, sur décision du préfet du Val-d'Oise, rapporte Le Parisien

"J'aimerais travailler en France et y construire ma vie", glisse Aymen au quotidien. Ne pouvant pas travailler en France, ce jeune diplômé en informatique donne des coups de main dans le bâtiment. Le 10 avril 2015, après avoir secouru les deux enfants, des frères de 4 ans et 19 mois, de l'incendie causé par une casserole laissée sur le feu, Aymen et ses amis quittent les lieux. En toute discrétion. C'est la mère de famille qui lance un appel à témoins pour les retrouver et les remercier.

Un espoir qui tourne court. Le maire de Fosses, Pierre Barros, les décore trois semaines plus tard de la médaille de la ville pour "acte de bravoure". Le Parisien rappelle que l'élu interviendra personnellement en 2017 pour plaider en faveur du dossier d'Aymen et mentionne son acte de bravoure afin qu'il obtienne des papiers. Pourtant, le préfet du Val-d'Oise estime que le jeune sans-papiers ne peut bénéficier d'une régularisation à titre exceptionnel. Aymen et son avocate conteste cette décision devant le tribunal administratif de Cergy-Pontoise et en appelle au président de la République, Emmanuel Macron. 

"Quelle malchance de ne pas avoir été filmé !". "Comment hiérarchiser les actes de bravoure ?", s'interroge Me Philippine Parastatis, le conseil du jeune homme. Faisant référence au récent geste de Mamoudou Gassama qui a sauvé un enfant suspendu à un balcon, elle lâche : "Faut-il considérer que sauver un bébé en escaladant un immeuble est plus héroïque que braver les flammes pour sauver deux enfants ? Quelle malchance de ne pas avoir été filmé !". 

La préfecture du Val-d'Oise a indiqué au Parisien que la décision était légale. "S'il est confirmé que ce jeune homme a bien sauvé des enfants, bien entendu nous allons réexaminer son dossier et suspendre l'OQTF (Obligation de quitter le territoire français, ndlr). La préfecture a annoncé vouloir prendre "le temps nécessaire" pour déterminer "l'intervention" et "le rôle" joué par Aymen.