Nîmes : incidents entre agriculteurs et forces de l'ordre devant un centre des impôts

  • A
  • A
A Nîmes, un convoi de quelque 80 tracteurs s'est arrêté mardi devant un bâtiment des services fiscaux.
A Nîmes, un convoi de quelque 80 tracteurs s'est arrêté mardi devant un bâtiment des services fiscaux. © PASCAL GUYOT / AFP
Partagez sur :
Le mouvement de colère des agriculteurs a gagné Nîmes, où des incidents ont éclaté entre plusieurs dizaines d'agriculteurs et les forces de l'ordre.

Un convoi de quelque 80 tracteurs s'est arrêté mardi à midi devant un bâtiment des services fiscaux de Nîmes où des incidents ont éclaté entre plusieurs dizaines d'agriculteurs et les forces de l'ordre, a constaté une journaliste de l'AFP. Après avoir longuement bloqué l'A9 dans le sens Montpellier-Lyon, les agriculteurs mobilisés dans le cadre d'un mot d'ordre national de la FNSEA ont parcouru les boulevards périphériques nîmois jusqu'à ce centre des impôts situé près de la zone commerciale du Mas de ville.

Des heurts sporadiques avec des jets de projectiles

Des engins agricoles ont pénétré au delà du portail jusqu'à l'entrée du bâtiment où une cuve a notamment été vidée, du purin déversé et un poteau de signalisation sur lequel était fixé une caméra renversé. Mais les forces de l'ordre ont rapidement repoussé les manifestants avec des tirs de gaz lacrymogènes massifs, a constaté l'AFP.

Des heurts sporadiques avec des jets de projectiles divers de la part des agriculteurs se sont poursuivis jusque vers 12h45 quand le convoi a repris sa route vers la préfecture. Une centaine d'agriculteurs est mobilisée à Nîmes depuis les premières heures de la matinée selon la préfecture, 200 selon les organisateurs.