Porté-Puymorens, première station de ski à ouvrir ses pistes : "un symbole fort" pour les Pyrénées

  • A
  • A
Porté-Puymorens sera la première station française à ouvrir ses pistes, samedi (Image d'illustration).
Porté-Puymorens sera la première station française à ouvrir ses pistes, samedi (Image d'illustration). © Pixabay
Partagez sur :
Ouvrir les pistes de ski à plus d'un mois de Noël : c'est le réveil éveillé que vit Eric Charre, directeur de la station de Porté-Puymorens, interrogé par Europe 1.
INTERVIEW

Les vacances d'hiver sont encore loin, et déjà, des skieurs peuvent dévaler les pentes. Sous réserve de faire la route jusqu'aux Pyrénées orientales, à Porté-Puymorens exactement, première station française à ouvrir ses pistes cette année.

Ravi, son directeur Eric Charre assure qu'il n'a pas dopé l'arrivée des flocons en dégainant les canons à neige : "cette ouverture n'est pas due à un grand renfort de technologies, bien au contraire puisque nous sommes un Petit Poucet dans la neige de culture. C'est vraiment la neige naturelle qui nous permet de faire ça."

Il en est tombé jusqu'à 1,50 m par endroits, de quoi constituer "la sous-couche idéale" pour une belle saison de ski, explique ce fin connaisseur de la montagne. Le directeur a d'ailleurs tout de suite envoyé l'équipe de damage de la station pour "plaquer cette neige précoce au sol et éviter qu'elle ne s'envole avec le vent". 

Portée symbolique, enjeu économique

La concurrence est rude entre les stations des différents massifs montagneux. Au moment de réserver, les Alpes, plus au nord que les Pyrénées, font souvent office de valeur sûre pour s'éviter les mauvaises surprises et les pistes fermées faute de neige.

C'est pourquoi les chutes de neige de cette semaine mettent du baume au cœur d'Eric Charre, qui y voit "un symbole fort pour remettre notre massif à sa vraie place de zone de montagnes enneigées." Il assure que les stations des Pyrénées orientales peuvent aujourd'hui difficilement se passer du tel coup de projecteur : cette année, "au Sud de la France, on arrive à être les premiers à skier".

Europe 1
Par Benjamin Peter, édité par Théo Mercadier