Nantes : explosion devant une annexe de la mairie, qui dénonce un "acte criminel"

  • A
  • A
La maire de Nantes, Johanna Rolland, s'est rendue sur les lieux de l'explosion mardi matin. 1:00
La maire de Nantes, Johanna Rolland, s'est rendue sur les lieux de l'explosion mardi matin. © LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :
Une explosion s'est produite dans la nuit de lundi à mardi au niveau du bâtiment d'une mairie annexe de Nantes sans faire de blessé. Après s'être rendue sur les lieux, la maire de Nantes, Johanna Rolland, évoque un "acte criminel".

Une forte déflagration et des odeurs de poudre. Une explosion s'est produite dans la nuit de lundi à mardi au niveau du bâtiment d'une mairie annexe de Nantes, sans faire de blessé. La porte a été soufflée par l'explosion, qui s'est produite vers minuit et demi. Pour Johanna Rolland, maire PS de Nantes, il s'agit clairement d'un "acte de malveillance".

"Aucune trace d'incendie"

"J'ai visionné moi-même les images des caméras de surveillance. Il s'agit de deux individus", affirme-t-elle au micro d'Europe 1. Johanna Rolland s'est rendue sur les lieux mardi matin. Pour elle, "tout concourt à dire qu'il s'agit d'un acte criminel". La police a souligne qu'"aucune trace d'incendie et de produit inflammable" n'avait été constatée. "A ce stade, il semblerait qu'il n'y ait aucune entrée dans les lieux par le ou les auteurs", a ajouté la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de Loire-Atlantique. 

Johanna Rolland réclame une "impunité zéro" pour les auteurs de l'explosion. "Quand on s'attaque à une mairie, on s'attaque au bien commun des Nantais, à un symbole de la République." La maire estime que les Nantais auront à nouveau accès dès mercredi à l'annexe concernée.

Europe 1
Par Jean-Sébastien Soldaïni avec AFP