"Moscou-Paris", la vague de froid qui va vous faire grelotter

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
"Un épisode de grand froid" est annoncé par Météo France pour la semaine prochaine. A son origine, le phénomène "Moscou-Paris". Explications.

Son nom sonne comme une ligne de train mythique. Le "Moscou-Paris" est loin d’être un phénomène inconnu des prévisionnistes. A partir de dimanche et pendant plusieurs jours, il va provoquer ce que Météo France appelle "un épisode de grand froid", soit 8 à 10 degrés en-dessous des normales de saison tout de même.

A l’origine du "Moscou-Paris". D’un côté, les spécialistes observent un anticyclone actuellement posté sur le nord de l’Europe. De l’autre, des basses pressions en Méditerranée. Et entre les deux, peut s'engouffrer un couloir venteux et froid venu de l’Est. Il s’agit donc d’un flux inversé par rapport à ce que les météorologues observent habituellement.

Ambiance sibérienne. "On devrait observer des températures minimales de -6 à -10 °C au nord et à l’est de l’Hexagone, -2 à -6 °C sur les côtes de la Manche et de l'Atlantique et dans les plaines du Sud-Ouest, 0 à -4 °C près de la Méditerranée", écrit Météo France. Et le froid ressenti, accentué par le vent, devrait être particulièrement mordant. Mardi prochain devrait être la journée la plus froide en France depuis 2012. Cette vague de froid s’annonce comme la plus tardive depuis mars 1971.