Miss France : Maëva Coucke veut être "la porte-parole du féminisme"

, modifié à
  • A
  • A
coucke maeva 1280
Miss Nord-Pas-de-Calais devenu samedi Miss France 2018 a " hâte d’aller à la rencontre des Français pour leur dire merci de vive voix". © GUILLAUME SOUVANT / AFP
Partagez sur :

Miss France 2018, élue samedi soir, a aussi mis en avant une autre cause qui lui tient à cœur, le combat contre le cancer du sein.

Elle n'y croyait pas. Juste après avoir été couronnée Miss France 2018, Maëva Coucke avait l'impression d'être "à son élection régionale". La Miss Nord-Pas-de-Calais s'est confiée juste après son sacre samedi soir. Extraits rapportés dimanche par Le Figaro.

"Très heureuse". "Je suis très heureuse. J’ai encore l’impression d’être à mon élection régionale, je ne me rends pas encore bien compte, mais tout va s’accélérer", a déclaré Maëva Coucke qui fera dès dimanche son premier shooting. Et la jeune femme couronnée de s'emparer déjà de sa mission de Miss : "je vais essayer d’être la porte-parole du féminisme, de la mise en valeur des femmes".

"Hâte de rencontrer les Français". Tout en faisant "de son mieux", elle défendra la cause de la lutte contre la violence faite aux femmes "mais pas que celle-ci", précise-t-elle. Une autre cause lui tient notamment à cœur, celle de la prévention du cancer du sein "car ma maman a été atteinte" par cette maladie. "C’est une cause à laquelle je suis particulièrement sensible", a-t-elle expliqué. Mais de cette année 2018, la nouvelle Miss France veut aussi profiter des voyages : "j'adore ça. Je suis donc pressée de découvrir de nouveaux horizons. J’ai surtout hâte d’aller à la rencontre des Français pour leur dire merci de vive voix d’avoir voté pour moi. Sans eux, je ne serais pas là", reconnaît-elle. 

Dans le Nord-Pas-de-Calais, "des gens très chauvins". Sur le succès des Miss Nord-Pas-de-Calais à cette élection nationale (trois victoires en quatre ans), Maëva Coucke explique en rigolant : "dans cette région, on est des filles motivées, ça doit être ça", avant de reprendre son sérieux : "c’est surtout que les gens sont très chauvins chez nous et je pense que ma région m’a portée très loin. La solidarité régionale s'est exprimée dans la transmission de la couronne samedi soir, Iris Mittenaere, Miss France 2016, était "évidemment contente que ce soit une nordiste qui gagne".