Mediator : "Il y aura un jour la vérité et la justice dans ce drame", assure Irène Frachon

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
La pneumologue Irène Frachon, qui a révélé le scandale du Mediator, espère un "procès historique" des laboratoires Servier et de l'Agence du médicament pour que les victimes obtiennent justice.
RÉACTION

En première ligne pour dénoncer le scandale du Mediator, la pneumologue Irène Frachon s'est réjouie mardi sur Europe 1 du renvoi en correctionnel des laboratoires Servier et de l'Agence du médicament. "C'est évidemment un immense soulagement de voir que la justice est en marche, qu'il y aura un jour la vérité et la justice dans ce drame", a confié Irène Frachon.

Vers un "grand procès historique" ? "Cela veut dire que les différentes parties de la justice sont toutes d'accord pour (les) renvoyer devant un tribunal correctionnel pour un grand procès, qui sera j'espère historique", a ajouté la pneumologue, pour qui ce renvoi en correctionnel n'est "pas une surprise".

Commercialisé entre 1976 et 2009, le Mediator, un anti-diabétique également prescrit comme coupe-faim, serait responsable de la mort de 2.000 personnes.

La "révolte" des victimes. "Je suis en contact depuis maintenant sept ans avec plusieurs milliers de victimes, et ceci au quotidien. Et chaque jour, j'entends leur désespoir, leur colère et leur révolte", témoigne encore Irène Frachon. "Certains sont décédés, d'autres sont en piteux état et ils attendent justice", poursuit la médecin, qui en conclut qu'"on ne peut pas vivre sans justice".