Malgré la crise sanitaire, les dons des Français aux associations augmentent en 2020

, modifié à
  • A
  • A
Malgré la pandémie, les Français ont plus donné d'argent aux associations en 2020 qu'en 2019.
Malgré la pandémie, les Français ont plus donné d'argent aux associations en 2020 qu'en 2019. © AFP
Partagez sur :
Selon France générosités, les dons des Français ont augmenté de 13.7% en 2020, malgré la crise sanitaire. Une bonne nouvelle pour le syndicat, alors qu'on estime que la France compte un million de pauvre supplémentaire depuis le début de la pandémie. 

France générosités, syndicat professionnel d'organismes faisant appel à la charité, rapporte dans son baromètre annuel publié jeudi une hausse exceptionnelle des dons des Français en 2020 dans le contexte de crise sanitaire, de 13,7%, pour un volume total de plus d'un milliard d'euros. Il s'agit des dons effectués par des particuliers, inférieurs à 250.000 euros. Cela ne concerne donc pas ceux des personnes morales, des fondations ni les legs.

Une hausse de 45% pour "Solidarité France"

France générosités s'est basé sur les données de collecte de 56 de ses membres (Secours populaire, Amnesty International, Croix Rouge, Fondation Abbé Pierre, etc.). Son baromètre ne représente que "près d'un tiers de la collecte annuelle nationale", selon elle. 

La hausse la plus forte (+45%) concerne le segment "Solidarité France", qui regroupe l'aide aux plus démunis, alors que certaines associations estimaient en octobre 2020 à un million le nombre de pauvres supplémentaires du fait de la crise. La France en comptait 9,3 millions en 2018, derniers chiffres officiels.

"Nous avons besoin de vous"

Cette progression générale a été portée par les dons ponctuels, en augmentation de 19,6% (+5,1% pour ceux par prélèvement automatique). Les dons en ligne ont cru de 72%. Ils représentent désormais 26% du total des dons regroupés par le baromètre, créé en 2004.

Pierre Siquier, président de France générosités, appelle dans le communiqué "les donateurs français à renouveler (en 2021, NDLR) leur confiance envers les associations et les fondations en poursuivant leur élan d'engagement et de générosité 2020". "Nous avons besoin de vous pour continuer à faire face aux conséquences de cette crise", insiste-t-il.

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP