Maëlys : les parents de la fillette se constituent partie civile

  • A
  • A
La petite fille est toujours introuvable, 9 jours après sa disparition. © PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :

Dans l'enquête sur la disparition de Maëlys, les parents de la petite fille de 9 ans se sont constitués partie civile, et ont rejeté tout lien "proche ou lointain" avec le suspect.

Les parents de Maëlys, disparue depuis neuf jours en Isère, ont annoncé mardi qu'ils se constituaient partie civile, en démentant que le père de la fillette ait eu le moindre lien avec le suspect mis en examen dans cette affaire. "Dans le cadre de l'information judiciaire actuellement en cours du chef d'enlèvement et séquestration ou détention arbitraire de mineur de quinze ans, les deux parents de Maëlys se constituent partie civile devant le Tribunal de grande instance de Grenoble", indique un communiqué publié par leur avocat, Me Fabien Rajon.

Un homme mis en examen. Maëlys, 9 ans, a disparu dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août à Pont-de-Beauvoisin, en Isère, où elle assistait à un mariage en compagnie de ses parents. Un suspect a été écroué dimanche dans le cadre de cette affaire. Une perquisition a lieu depuis mardi matin au domicile de ses parents, à Domessin, en Savoie, situé non loin du lieu de la disparition.

"Aucun lien" entre les parents et le suspect. Les parents soulignent également dans le communiqué "qu'aucun lien proche ou lointain n'a existé ou n'existe entre le père de Maëlys et l'actuel mis en examen écroué dans cette affaire". Des informations avaient fait état de tels liens dans un premier temps. Les parents annoncent enfin qu'ils "ne feront aucun commentaire dans la presse, dans l'immédiat", en raison de "l'importance cruciale des investigations en cours" et appellent "au respect du secret de l'instruction".