Les supporters de l'Algérie en liesse à Paris : "Avec tout ce qu'il se passe au pays, il faut qu'on oublie tout ça"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Sur les Champs-Élysées, les soutiens des Fennecs ont célébré une bonne partie de la nuit la qualification de leur équipe en finale de la Coupe d'Afrique des nations.
REPORTAGE

Trente ans qu'elle attendait ça : en battant le Nigéria à la dernière seconde, dimanche soir (2-1), l'Algérie retrouve la finale de la Coupe d'Afrique des nations pour la première fois depuis 1990, année de son dernier sacre dans la compétition. Dès le coup de sifflet final, les supporters des Fennecs se sont donné rendez-vous sur l'avenue des Champs-Élysées pour fêter cette victoire historique, en plein bouleversement politique pour le pays.

"Mahrez, il m'a fait tomber par terre !"

Un quart d’heure à peine après la fin du match, la place de l'Étoile s’est retrouvée noyée sous un concert de klaxon et de "One, two, three, viva l'Algérie !", le cri emblématique de l'équipe. "On était chez nous, dans une sandwicherie", raconte Idir, qui a sauté dans une voiture à Saint-Denis dès le coup de sifflet final pour rallier la célèbre avenue parisienne. "Tout le monde défile… Avec tout ce qu'il se passe au pays, il faut qu'on oublie tout ça."

Les drapeaux algériens flottent aux fenêtres des voitures, quand ils ne sont pas portés directement sur les épaules. Sur toutes les lèvres comme celles de Selim, un seul sujet de conversation : Riyad Mahrez, le providentiel buteur algérien d'un coup franc victorieux à la dernière seconde de la rencontre. "Mahrez, il m'a fait tomber par terre ! Sur les deux buts, c'est magnifique."

Un méchoui sur les Champs ?

Un feu d'artifice est improvisé au pied de l'arc de triomphe, Mohamed le contemple avec des yeux d'enfant. "On ressent de la joie, de la bonne humeur", confie-t-il. "Tout le monde est content, franchement c'est le kiff. 14-Juillet, feu d'artifice, l'Algérie gagne et se qualifie pour la finale… C'est amazing (incroyable)."

Quelques tensions avec les forces de l’ordre ont mis fin à la fête vers 2h30 du matin. Ce n’est que partie remise pour les supporters qui espèrent revenir vendredi soir pour fêter le titre de champion d’Afrique. "Après la finale, on fera le méchoui sur place et on ramènera le thé", plaisante Ahmed, venu sur les Champs-Élysées après avoir regardé le match en famille. "Avec nos amis de toute nationalité, on viendra, il n'y a pas de problème !"

282 interpellations en France 

Un total de 282 personnes ont été interpellées dimanche soir lors des heurts intervenus dans plusieurs villes de France en marge des célébrations de la qualification de l'Algérie pour la finale de la CAN, a annoncé lundi le ministère de l'Intérieur. Sur ces 282 personnes, 249 ont été placées en garde à vue, selon un bilan du ministère réalisé à 6h.

Europe 1
Par Pierre Herbulot, à Paris, édité par Thibaud Le Meneec