"Vive l'Algérie" : liesse des supporters des Fennecs sur les Champs-Elysées après la victoire

, modifié à
  • A
  • A
Scènes de liesse sur les Champs-Elysées à Paris: les supporters de l'équipe de foot d'Algérie sont venus en nombre dimanche soir fêter leur qualification pour la finale de la Coupe d'Afrique des Nations.
Scènes de liesse sur les Champs-Elysées à Paris: les supporters de l'équipe de foot d'Algérie sont venus en nombre dimanche soir fêter leur qualification pour la finale de la Coupe d'Afrique des Nations. © Boris HORVAT / AFP
Partagez sur :
Drapeau de l'Algérie sur les épaules, massés devant des télévisions sorties sur les trottoirs, des milliers de supporters des "Fennecs" ont explosé de joie dimanche soir en France après la qualification pour la finale de la CAN de leurs favoris, au bout du suspense.

Scènes de liesse sur les Champs-Elysées à Paris : les supporters de l'équipe de foot d'Algérie sont venus en nombre dimanche soir fêter leur qualification pour la finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN), face à des forces de l'ordre très présentes pour faire face à d'éventuels débordements.

"Je suis aussi contente que pour la finale de la coupe du monde. J'ai deux pays". Peu après 23h, cris de joie et concerts de klaxons résonnent sur la célèbre avenue, ont constaté des journalistes de l'AFP. L'équipe algérienne des Fennecs vient de rejoindre le Sénégal en finale de la CAN en battant le Nigeria 2-1. Des supporters, euphoriques, s'enlacent. "On va gagner c'est historique tahya (vive) l'Algérie !", lance Wassim, drapeau algérien sur le dos. "J'en pleure, j'ai pas de mots", ajoute Myriam, les larmes aux yeux. Au rond point de l'Etoile, des femmes lancent des "youyou" aux touristes un peu surpris.

Assia, originaire de Seine-Saint-Denis, drapeau de l'Algérie au dos, affiche sa fierté : "Je suis aussi contente que pour la finale de la coupe du monde. J'ai deux pays". Elle l'assure : "on va faire la fête toute la soirée, et si ça part en vrille, on va s'écarter". Alors qu'une vingtaine de supporters avaient envahi la chaussée au coup de sifflet final, des policiers sont rapidement intervenus pour les repousser vers le trottoir, parfois à coups de matraque.

Les forces de l'ordre sont fortement mobilisées en vue d'éventuels débordements. Jeudi dernier, les rassemblements de nombreux supporters célébrant la victoire de l'Algérie en quart de finale avaient été ternis par des incidents "inacceptables" pour le gouvernement.