L’Eglise de scientologie s’installe à Saint-Denis : "Tout le monde est un peu démuni"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
David Proult, adjoint PCF en charge de l’urbanisme à la mairie de Saint-Denis, s'inquiète vendredi sur Europe 1 de l'installation du nouveau siège de l'Eglise de scientologie dans sa commune.
RÉACTION

L’Eglise de scientologie s’installe à Saint-Denis : l’organisation américaine a fait l’acquisition d’un bâtiment de 7.000 m², au nord de Paris, afin de renforcer sa présence en France, révèle vendredi Libération. Cet immeuble de cinq étages, qui a tout d’un immeuble de bureaux classique – exception faite des quatre saunas qui s’y trouvent – a été acheté en 2017 pour 33 millions d’euros et devrait bientôt être inauguré.

L’immeuble est "extrêmement bien situé" et est notamment visible des automobilistes de l’autoroute A1, près du Stade de France, de l’aveu de David Proult, adjoint PCF en charge de l’urbanisme à la mairie de Saint-Denis, qui se dit inquiet vendredi sur Europe 1. Les élus locaux sont largement opposés à l’arrivée de l’Eglise de scientologie en Seine-Saint-Denis mais disposent de peu de moyens pour contrer cette installation.

"Nous n’avons pas d’outils juridiques"

"Nous leur avons dit et répété qu’ils n’étaient pas les bienvenus (…) et j’observe que tout le monde est un peu démuni. (Les scientologues) ont distribué sur le parvis de la gare récemment, et ils ont obtenu une autorisation de la préfecture pour cela...", regrette David Proult, au micro de Matthieu Belliard.

>> De 17h à 20h, c’est le grand journal du soir avec Matthieu Belliard sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"Aujourd’hui, les seuls outils que nous avons, c’est le droit de l’urbanisme. Mais il ne nous permet pas d’interdire la vente (de l’immeuble) ni de faire obstacle à l’installation de la scientologie sur le territoire", concède l’élu qui a également alerté les autorités de l’Etat, dont la Mission interministérielle de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). "Ils nous disent qu’ils vont faire de la prévention auprès des habitants", souligne-t-il amèrement.

"On voit bien qu’il y a un problème sur la loi : aujourd’hui, nous n’avons pas d’outils juridiques pour empêcher ça. Il faut que la loi change", exhorte David Proult. Au vu de la législation actuelle, empêcher l’installation de l’Eglise de scientologie dans cet immeuble de Saint-Denis reviendrait à une pratique discriminatoire, qui serait alors condamnable par la justice.

Europe 1
Par Mathilde Belin