Le pédophile français qui sévissait en Asie avait quitté la Thaïlande sans autorisation

  • A
  • A
Le Français aurait échappé à la police thaïlandaise en quittant le pays. (photo d'illustration)
Le Français aurait échappé à la police thaïlandaise en quittant le pays. (photo d'illustration) © HOANG DINH NAM / AFP
Partagez sur :
D'après la police thaïlandaise, le Français arrêté à Besançon pour de multiples viols de mineurs en Asie a réussi à quitter la Thaïlande sans se faire enregistrer. 

Le Français arrêté à Besançon pour le viol d’une cinquantaine de mineurs en Asie du Sud-Est avait réussi à quitter la Thaïlande sans se faire repérer par les autorités locales, a indiqué la police thaïlandaise dimanche, citée par France Bleu Besançon.  

Pris en flagrant délit avec deux garçons de 13 et 14 ans à Bangkok début février, ce professeur de français de 51 ans, expatrié à Singapour depuis une quinzaine d'années, avait été libéré sous caution après son interpellation. "Il avait été mis en examen pour violences et avait obtenu d'être libéré sous caution", a déclaré le colonel Kampol Ratanaprateep. 

Faux papiers ou corruption ?

"D'après les vérifications des services de l'immigration, sa sortie de territoire n'a pas été enregistrée. Il a pu utiliser de faux papiers ou partir par d'autres moyens", a souligné le haut fonctionnaire de la police thaïlandaise. La Thaïlande est en effet connue pour être une plaque tournante du trafic de faux papiers, mais aussi pour la corruption de ses fonctionnaires.

L’homme a pu regagner la France après son départ de Thaïlande, et a été arrêté le week-end dernier à Besançon, alors qu’il venait rendre visite à ses parents. La police française aurait retrouvé sa trace après un signalement à la justice de l’ambassade de France en Thaïlande.