Le gouvernement veut que tous les enfants apprennent à "rouler à vélo"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Avec son programme "Savoir rouler à vélo" à destination des enfants de 6 à 11 ans, le gouvernement compte inciter fortement les plus jeunes à être formés.

Le gouvernement a annoncé vendredi le lancement d'un programme "Savoir rouler à vélo", destiné aux enfants de 6 à 11 ans, un dispositif facultatif mais auquel l'État souhaite inciter "fortement" à participer.

Une dizaine d'heures de formation

Des associations comme la Fédération Française de Cyclisme ou la Fédération des Usagers de la Bicyclette pourront assurer, avec la Prévention Routière, des heures de formation, soit pour les enfants à titre individuel, soit dans les écoles qui le souhaitent, a indiqué le ministère des Sports.

Étalé sur une dizaine d'heures entre le CP et le CM2, le programme comprend trois étapes : "Savoir pédaler", "Savoir circuler" et "Savoir rouler à vélo", c'est-à-dire "circuler en autonomie sur la voie publique", selon le communiqué du gouvernement. "Faire de la bicyclette est une compétence que doit avoir un enfant qui sort du primaire, car le gouvernement a l'intention de développer le vélo dans notre pays", assure Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, au micro d'Europe 1.

Une formation plus systématique des enfants

Plusieurs initiatives existent déjà, notamment le "Permis cycliste enfant", mais il s'agit "d'être dans quelque chose de plus systématique", a indiqué Emmanuel Barbe. Avec notamment "un mélange de code de la route et de connaissances, par exemple 'c'est quoi un angle mort', les règles autour de l'obligation du port du casque, le fait de ne pas avoir d'écouteurs sur les oreilles...".

Selon le ministère des Sports, le coût pour les familles n'excéderait pas 50 euros. "L'ensemble des associations qui vont donner la formation s'engagent à le faire de manière à ce que ce soit le plus indolore possible, mais toutes ne sont pas en mesure de la proposer gratuitement", a précisé le ministère. 870.000 enfants appartiennent à la classe d'âge ciblée par le programme.