LA QUESTION SEXO - Il n'y a jamais de dispute dans mon couple, est-ce normal ?

, modifié à
  • A
  • A
couple 5:16
Une auditrice s'inquiète que tout aille bien dans son couple et se demande si cela est normal (Illustration). © Pixabay
Partagez sur :
Dans "Sans Rendez-vous", mardi, Catherine Blanc répond à Emma, une auditrice qui s'inquiète de ne jamais se disputer avec son mari et se demande si cela est normal. Pour la sexologue, un couple peut tout à fait aller bien sans traverser de difficultés, mais il ne faut pas non plus tomber dans le déni ou être aveugle face à la réalité de l'autre.

Est-ce normal de ne jamais se disputer avec son conjoint et que dans le même temps, tout aille bien aussi sexuellement ? Dans Sans rendez-vous, mardi, sur Europe 1, la sexologue et psychanalyste Catherine Blanc répond à la question d'une auditrice qui face aux problèmes des autres couples, s'inquiète de ne rien avoir à reprocher au sien. Celle-ci se demande s'il est normal de ne pas observer de tensions dans sa relation et si cela peut vouloir dire que finalement, son couple va mal.

La question d'Emma

Je vous écoute régulièrement et à chaque fois, je découvre les soucis de chacun. Et ça m'inquiète, car dans mon couple, je n'ai pas de problème. Tout se passe bien. On ne se dispute jamais avec mon mari et au lit, tout se passe bien. Je me demande donc si c'est normal ?

La réponse de Catherine Blanc

"On rejoint cette fameuse question de la normalité. Si on considère que la normalité, c'est le plus grand nombre, alors on peut se poser la question de la normalité d'aller bien. Ceci étant, ça ne veut pas dire qu'il faut aller mal et que le couple ne peut qu'aller mal. Mais il faudrait en savoir un peu plus, par exemple depuis combien de temps ils sont ensemble ? Après, même si on est ensemble depuis des années, qu'on ne se dispute pas et que la sexualité va bien, ça ne veut pas dire effectivement qu'il y a un problème, comme s'il fallait toujours être dans la tension. Certains ont le sentiment que la relation n'a de sens que si on se contredit, que si on se dispute pour relancer l'élan amoureux, comme s'il n'y avait que du bonheur à l'orée d'une difficulté ou d'un péril.

La relation de couple n'est pas une fusion et dans la mesure où ça n'est pas une fusion, par définition, il y a de façon évidente de la contradiction. S'il n'y a pas de contradiction, c'est un peu comme si on était dans le déni de l'autre. Donc on n'entend pas, on ne voit pas ce qui est différent de soi. Et du coup, on s'entend merveilleusement avec soi même, au féminin ou masculin. Ou alors, c'est justement pour cette raison que l'on a choisi l'autre, parce qu'il ne vient pas bousculer notre propre regard sur la vie. Or, la réalité d'un couple, c'est évidemment des contradictions parce que nous n'avons pas les mêmes histoires, et pas le même sexe le cas échéant. 

C'est un peu comme quand vous apprenez en français à faire une dissertation. Vous apprenez un argumentaire et un contre argumentaire. Et ça ne va pas vous détruire que de penser autrement que comme vous, ni d'écouter. Nous grandissons justement dans cette compétence à évoquer, à verbaliser son émotion, son besoin, son désir, ses valeurs. Et c'est très intéressant et nécessaire d'écouter un autre point de vue, quitte à ce que ce soit pour nourrir sa propre pensée et parfois même, pour heurter sa propre pensée.

Rester clairvoyant sur la réalité de l'autre

On peut conseiller à Emma d'ouvrir un peu plus ses oreilles et son regard sur l'autre, ne serait-ce que pour voir si c'est toujours en adéquation. Mais peut-être que ça l'est tout simplement parce que chacun voit bien qu'il y a des moments où ils ne sont pas d'accord. Et quand ça arrive, ça veut peut-être dire que de toute façon, ils sont assez intelligents pour pouvoir échanger ensemble, comprendre le point de vue de l'autre, mettre chacun de l'eau dans son vin, savoir tenir ses positions et être respecté par l'autre quand on tient ses positions. À ce titre-là, c'est absolument merveilleux et je le souhaite à tout le monde, parce que ça participe effectivement de la maturité d'un couple.

Quant à la question de savoir si Emma est trop amoureuse pour voir ce qui ne va pas, ça pose la notion de "trop amoureux", qui ne veut pas dire être dans le déni de la réalité. Être trop amoureux ne veut pas dire être aveugle à la réalité de l'autre, c'est pouvoir aimer l'autre, même dans ses désordres. Aimer fortement ses enfants par exemple, ne veut pas dire qu'on ne doit pas voir qu'ils sont dangereux, tyranniques ou voleurs. Non, il faut au contraire être tout à fait clairvoyant sur la réalité de ce qu'ils sont pour les aider à grandir et à reconsidérer leur position."

Europe 1
Par Catherine Blanc