La police nationale veut pourvoir 8.000 postes d'ici à 2022

  • A
  • A
La police va lancer une vaste campagne de recrutement. (Photo d'illustration)
La police va lancer une vaste campagne de recrutement. (Photo d'illustration) © DGPN-SICOP
Partagez sur :
Un concours interne ouvert aux agents de la fonction publique de catégorie C va être créé, annonce le directeur général de la police nationale dans le "Journal du Dimanche".

"Notre crainte c'est d'épuiser notre vivier". Dans le Journal du DimancheEric Morvan, directeur général de la police nationale annonce la création d'un concours interne ouvert aux agents de la fonction publique de catégorie C, afin de pourvoir 8.000 postes d'ici à 2022. 

"Le niveau général aux épreuves était moins bon". Une telle campagne de recrutement est une première depuis 18 ans, note le JDD. Si Eric Morvan réfute l'idée d'une crise des vocations, il veut "susciter un maximum de candidatures parce que plus nous aurons de candidats, plus nous pourrons sélectionner les meilleurs". "Le niveau général aux épreuves était moins bon", reconnaît le directeur général de la police nationale. "Notre crainte, c'est d'épuiser notre vivier d'autant que nous faisons face à la concurrence de l'administration pénitentiaire ou de la Gendarmerie qui s'adressent au même public", explique-t-il également. Pour y remédier, "nous allons créer en 2019 un nouveau concours interne qui sera ouvert aux agents de la fonction publique de catégorie C. Les textes sont en cours de rédaction". 

Cette campagne de recrutement, précise-t-il, concerne tous les corps : "commissaires, officiers, gardiens de la paix, mais aussi adjoints de sécurité, personnel administratif, technique et scientifique", et s'adresse à tous "quelque soit le niveau de qualification". 

"Une police au contact de la population". La Police de sécurité du quotidien (PSQ), présentée en février par Gérard Collomb, "doit être renforcée si on veut une police disponible et au contact de la population", ajoute Eric Morvan, qui mentionne également des "besoins importants à la Police aux frontières et les CRS, qui sont de plus en plus sollicités alors qu'ils ont perdu 2.000 postes pendant la période RGPP (révision générale des politiques publiques), ont sérieusement besoin d'être rajeunis". Selon le directeur général, de nombreux postes seront notamment à pourvoir dans les agglomérations de Lille, Lyon, Marseille, Rouen, et Strasbourg.

"L'idée de créer une académie de police fait son chemin". Eric Morvan annonce également une refonte à venir de la formation des policiers. "L'idée de créer une académie de police fait son chemin", explique-t-il. "Le premier palier pourrait être une période en début de formation où tous les corps (gardiens, officiers et commissaires) seraient mélangés (...) un creuset pour apprendre ensemble les fondamentaux (déontologie, technique d'intervention) que tous les policiers doivent partager". 

Europe 1
Par Europe1.fr